Communiqué de Presse Détecteurs de fumée : les syndics pètent les plombs; SERGIC pire que FONCIA, CITYA, NEXITY ? L'ARC re-re-re saisit la Répression des Fraudes

Version imprimableEnvoyer par email
Mercredi, 11 Février, 2015
ASSOCIATION des RESPONSABLES de COPROPRIETE
 
 

Communiqué de Presse

Détecteurs de fumée :

les syndics pètent les plombs;

SERGIC pire que FONCIA, CITYA, NEXITY ?

 L'ARC re-re-re saisit la Répression des Fraudes

 
Paris, le 11 Février 2015
 
 
Dans la course aux abus, SERGIC, 4ème syndic de France, prend la tête.
 
Incroyable, mais vrai.
 
Le groupe Sergic vient, en effet, d'envoyer un courrier (voir ci-dessous) à tous les copropriétaires dans lequel :
 
  1. il fait croire que l'absence de détecteur de fumée sur parties privatives entrainera la responsabilité de la copropriété ;
 
  1. il décide, en conséquence, d'envoyer et de facturer à chaque copropriétaire un détecteur au prix exorbitant de 47 euros, soit TROIS fois le prix du marché;
 
  1. il décide, en plus, de passer la facture dans les charges communes de la copropriété.
 
Illégal, abusif, honteux. SERGIC a gagné le prix.
 
L'ARC et ses adhérents en ont vu d'autres et réagissent : refus de payer, saisine de la Direction Nationale de la Répression des Fraudes, et campagne nationale de réaction citoyenne à ces excès.
 
Voici le courrier incroyable de ce syndic.
 
 
 
 
Contact presse : Christophe GRAND - email : christophe.grand@arc-copro.fr
 
 
 
 
 

SERGIC et les détecteurs de fumée (suite)
 

Suite à l'alerte concernant Sergic et  notre communiqué de Presse, nous avons reçu une mise au point de Sergic :  le 4ème syndic de France nous fait savoir qu'il ne s'agissait QUE d'une erreur de plume et que la direction de Sergic n'avait pas voulu parler de tous les logements, mais uniquement des loges de gardien.
 
C'est fou ce qu'il y a d'erreur de plume chez les syndics (voir la Giep et l'archivage). 
 
L'erreur de plume de Sergic nous aura permis d'alerter la presse sur les abus constatés à propos des détecteurs de fumée, presse qui a publié de nombreux articles à ce sujet qui vont sans doute faire réfléchir plus d'un.
 
En copropriété, une alerte - même basée sur une erreur de plume - n'est jamais vaine.  Voici les excuses de Sergic :
 
 « Monsieur le Directeur Général,
 Je fais suite au communiqué de Presse que vous avez envoyé le 11 février concernant l'installation de DAAF par Sergic.
 
A l'origine de la plainte de votre adhérent, il y a un courrier mal rédigé que notre gestionnaire de copropriété de l'agence d'Arras a transmis aux membres des conseils syndicaux des résidences comprenant une loge de gardien-concierge
 
Ce courrier laisse entendre que la pose de DAAF concerne tous les logements de la copropriété alors que seule la loge de la gardienne était concernée
 
En effet, j'avais circularisé une information de l'UNIS à mes équipes en leur rappelant que l'obligation d'installer un DAAF au 8 mars 2015 concerne également les logements de fonction des gardiens (extrait de la circulaire UNIS en annexe)
 
Les explications ont été fournies à M D..., président du conseil syndical de la résidence, lequel avait alerté l'ARC.
 
 Aussi, il me serait agréable que vous modifiez votre article en tenant compte de ces éléments
 
Je reste bien entendu disponible sur cette question
 
Cordialement
 
Xavier DEKOCK
Directeur Juridique et Métiers
SERGIC
6 rue Konrad Adenauer
59290 Wasquehal”.