L’ARC sur EUROPE1 dans l’émission : « Le grand direct des médias »

Version imprimableEnvoyer par email
Mercredi, 23 Avril, 2014

 

L’ARC sur EUROPE1 dans l’émission :

« Le grand direct des médias »

La FNAIM et l’UNIS se dérobent

Suite à notre action concernant l’augmentation des honoraires de syndic à + 20 %, le 18 avril dernier, le directeur général de l’ARC, Bruno DHONT, était l’invité de l’émission de Jean-Marc MORANDINI  sur EUROPE 1:

« Buzz du jour: « Faîtes-vous confiance aux syndics ? »

« Les syndics vont-ils augmenter leurs tarifs ? Tout porte à le croire.

« L’Association des responsables de copropriété (ARC) a attiré l’attention des médias cette semaine contre les fortes hausses de tarifs annoncées par certains syndics qui pourraient atteindre 20 %.

« Si les syndics avaient menacé le gouvernement de hausses de tarifs pendant l’examen de la loi ALUR (portée par Cécile Duflot, sur l’accès au logement et un urbanisme rénové), ils sont sur le point de mettre leur menace à exécution.

« Plusieurs d’entre eux, parmi les plus importants (Fnaim, Nexity…), ont récemment réuni les présidents de conseils syndicaux pour les informer d’une future hausse de tarif de 20 %.

« L’association des responsables de copropriété (ARC) appelle les propriétaires à « protester et à refuser des hausses trop importantes ».

« Et vous qu’en pensez-vous ?

- « Êtes-vous satisfaits de votre syndic? Comprenez-vous cette hausse ?

- « Êtes-vous au contraire en conflit avec lui ?

« Pour en parler

- « Bruno Dhont -Directeur général de l’ARC ».

Le présentateur de l’émission avait naturellement invité des représentants des chambres syndicales qui - curieusement - se sont dérobés à cette confrontation médiatique.

Pas facile, en effet, d’avoir en face de soi le directeur général de l’ARC, association qui a dénoncé la tentative d’imposition par les syndics d’un « + 20 % » et mobilisé les médias sur ce thème sensible.

 

Plus facile d’envoyer des communiqués de Presse rageurs où la FNAIM et l’UNIS s’en prennent à ceux qui alertent les copropriétaires sur les abus et de tirer et turent sur les pompiers qui éteignent l’incendie.