Abus n° 3157 : Le plomb qui se transforme en or : E.B.A devient G.R.E ; faire toujours autant attention

Version imprimableEnvoyer par email
Abus
23/05/2012

3157

Le plomb qui se transforme en or : E.B.A devient G.R.E ; faire toujours autant attention

 

I - Une incroyable lettre adressée aux présidents des conseils syndicaux.

De nombreux adhérents nous ont saisis suite à un courrier reçu de leur syndic et concernant le plomb dans l’eau. En général ce syndic est d’ailleurs un cabinet du groupe Loiselet. Les courriers sont adressés aux présidents des conseils syndicaux et rédigés à peu près ainsi :

Votre copropriété a été construite avant 1995.

« Vous devez donc faire obligatoirement procéder à une analyse de l’eau. Nous vous proposons un contrat avec la société EBA (voir documentation). Celle-ci passera chez vous. Un passage coûtera 89 euros par copropriété. Si vous n’avez pas de canalisation en plomb vous paierez cette somme. Sans quoi EBA procèdera à une analyse et des relevés pour la somme de ... Si vous voulez prendre une autre société, vous avez quinze jours pour nous le faire savoir. Passé ce délai nous prendrons EBA ».

Ce courrier (qui choque à juste titre nos adhérents) appelle plusieurs réponses et remarques :

1 - Il est faux de dire que tous les immeubles d’avant 1995 doivent procéder à des analyses d’eau.

  1. d’abord il n’existe aucune obligation d’analyse ;

  2. ensuite la seule obligation est de ne pas avoir un taux de plomb dans l’eau supérieur à un certain seuil (25 microgrammes actuellement et 10 microgrammes à fin décembre 2013) ; seuls sont donc concernés les immeubles qui ont des canalisations en plomb ;

  3. or, depuis 1960 très peu d’immeubles ont été équipés de canalisations au plomb ; dès lors l’analyse de l’eau non seulement n’est absolument PAS obligatoire, mais peut en plus être totalement inutile ;

  4. l’année 1995 correspond uniquement à l’année à partir de laquelle le plomb a été définitivement interdit mais - encore une fois - il n’était pratiquement plus utilisé depuis des années ;

2 - L’engagement d’une étude sur l’eau et sur les canalisations relève NON du conseil syndical mais de l’assemblée générale. Si le syndic commande l’étude dans ces conditions, il devra en prendre le coût à sa charge...

 

II - Dès lors comment faire ?

  1. Demandez d’abord à votre gestionnaire s’il s’est assuré que les raccordements publics en plomb avaient été changés (en général les gestionnaires ne le savent pas). Or il ne sert à rien de faire une analyse de l’eau de son immeuble si on ne peut dire quel est le matériau encore en place sur le réseau public.

  2. Cherchez vous-même à déterminer s’il y a des canalisations en plomb dans votre immeuble (il suffit de demander au « plombier » qui intervient dans l’immeuble).

  3. Ensuite et ensuite seulement, envisagez de faire appel à une société sérieuse (voir la fin de cet article).

 

III - La société E.B.A devenue G.R.E : prudence, prudence

Au sujet de la société E.B.A nous rappelons, en effet, aux copropriétaires (et aux syndics) que nous avons déjà eu l’occasion d’ « en parler ».

Si vous êtes amateur de sensations fortes lisez nos abus n° 1738 (« Petits arrangements entre amis ») et surtout n°1811 (« Lamy sans limite... »), vous y ferez quelques découvertes sur la société E.B.A

Ajoutons que Monsieur Yves FAVIÈRES, directeur d’E.B.A., à la suite de ces articles avait cru bon de porter plainte contre l’ARC et s’est fait joliment envoyé sur les roses par le procureur.

A noter aussi que la société E.B.A a décidé de fusionner avec une autre société et vient de changer de nom (pour devenir la société G.R.E) en conservant Monsieur Yves FAVIÈRES à sa tête. La société G.R.E est domiciliée 86/114 avenue Louis Roche à Gennevilliers. L’objet de cette société nous fait d’ailleurs un peu peur ; qu’on en juge.

Prévention et diagnostics des risques environnementaux de sécurité incendie, mise aux normes consignes incendie, conseil et études dans le domaine de l’environnement et de l’habitat.

IV - La réponse d’un président du conseil syndical adhérent à l’ARC au cabinet Loiselet.

Pour en finir, voici la réponse d’un président du conseil syndical à son gestionnaire d’un cabinet Loiselet.

« Monsieur,

Votre dernier courrier est choquant. Après m’être renseigné auprès de l’ARC il apparaît qu’il n’y a aucune obligation de faire des analyses d’eau dans les immeubles antérieurs à 1995.

D’ailleurs vous devriez savoir comme moi (puisque vous gérez notre copropriété depuis plusieurs années) que notre résidence, construite en 1974, ne comporte pas un centimètre de tuyau de plomb.

D’autre part nous vous invitons à mieux surveiller les sociétés avec qui vous travaillez. Si vous ne savez pas qui est E.B.A. vous pouvez le découvrir sur le site de l’ARC. C’est inouï.

Si vous nous adressez la moindre facture, évidemment nous ne la paierons pas. Cordialement. »

C’est bien parlé :

Si vous êtes dans un immeuble avec des canalisations en plomb que vous souhaitez, faire réaliser une analyse d’eau et voulez être sûr que l’analyse sera bien faite vous pouvez utiliser « copro-devis » ou nous contacter (ceci si vous êtes adhérent collectif).