ABUS N° 4146 : Alerte : le cabinet FARCOT ADB réparti ses contrats en cours entre plusieurs cabinets de syndic.

Version imprimableEnvoyer par email
Abus
16/09/2016

ABUS  N° 4146 : Alerte :

le cabinet FARCOT ADB réparti ses contrats en cours

entre plusieurs cabinets de syndic.

 
 
Dans notre abus 4139 du 26 août 2016 (www.arc-copro.com/eeyj), nous mettions en garde les syndicats des copropriétaires gérés par le cabinet FARCOT ADB.
 
Son dirigeant, Monsieur Eric FARCOT, invoquant des motifs de santé, semble avoir convoqué les assemblées générales de toutes les copropriétés dont il est le syndic.
 
L’ordre du jour consiste à prendre acte de la démission de FARCOT ADB et de désigner comme nouveau syndic celui proposé par Monsieur Eric FARCOT, bien entendu, sans consultation préalable du conseil syndical, pour éviter toute mise en concurrence.
 
Nous avions rédigé notre article à partir d’une convocation d’un adhérent.
 
Le nouveau syndic proposé était le cabinet FAIDHERBE COPROPRIETES.
 
Depuis, nous avons été sollicités par d’autres conseils syndicaux.
 
Nous avons constaté que Monsieur Eric FARCOT propose d’autres syndics dont il doit être proche.
 
En effet, les dossiers sont tous identiques et comportent tous une copie du courrier de Monsieur FARCOT qui précise que le nouveau syndic « travaillera directement (…) en me RENDANT COMPTE quotidiennement puisqu’à distance je travaillerai en binôme à ses côtés, et ce dans le temps nécessaire pour moi d’être pleinement valide dans le cadre de mes fonctions de gestionnaire. ».
 
Ce courrier d’accompagnement laisse bien entendre que Monsieur Éric FARCOT continuera à exercer ses fonctions de gestionnaire au sein de ces nouveaux cabinets, comme seuls des cabinets « amis » peuvent l’accepter et le permettre.
 
C’est la première fois que nous voyons un gestionnaire d’immeubles multi-employeurs.
 
Ces cabinets sont :
 
  • CPL Immobilier - 121, boulevard Murat - 75016 PARIS ;
  • et Copro-Ethic - 65, rue des trois Fontanot – 92000 NANTERRE.
 
Quel que soit le nouveau syndic proposé, nos préconisations sont les mêmes que dans notre précédent article, il faut refuser de vous laisser imposer le syndic choisi par Monsieur Eric FARCOT : abus n° 4139 : www.arc-copro.com/eeyj.
 
Attention : si l’échéance du contrat du cabinet FARCOT ADB en cours est trop brève pour lui permettre de convoquer une seconde assemblée générale avec le contrat du syndic choisi par le conseil syndical à l’ordre du jour, l’approche sera différente. Pour en savoir plus, il convient de vous rapprocher de nos juristes.