Baisse de 0,8% des tarifs réglementés du gaz depuis le 1er octobre 2016 : il faut négocier rapidement vos prochains contrats

Version imprimableEnvoyer par email
Actualités
25/10/2016

Baisse de 0,8% des tarifs réglementés du gaz depuis le 1er octobre 2016 :

il faut négocier rapidement vos prochains contrats

 
Au 1er octobre 2016, les tarifs réglementés (hors taxes) de vente du gaz ont baissé de 0,8 % pour les usagers du chauffage par rapport au barème en vigueur en septembre 2016, selon la CRE (Commission de Régulation de l'Énergie). Il s'agit d’une première baisse après 3 mois de hausse consécutive (+0,4 % en juillet, +2 % en août et +0,4 % en septembre). 
 
D'après les données de la CRE, les évolutions du barème des tarifs réglementés de vente de gaz naturel (hors taxes et Contribution Tarifaire d’Acheminement) représentent une baisse cumulée de 7,3 % depuis janvier 2016 et de près de 17 % depuis le 1er janvier 2015, date d’ouverture à la concurrence de la fourniture de gaz aux copropriétés consommant plus de 200 MWh par an.
 
L’ARC tient à alerter les adhérents collectifs qui sont en train de renouveler leur contrat de fourniture de gaz naturel : les analystes financiers prévoient une hausse des prix du pétrole dans les mois à venir (les producteurs de l’OPEP ont décidé de réduire leur production) ce qui aura une incidence directe sur les tarifs du gaz naturel qui leur sont indexés.
 
Aussi, si vous êtes en cours de négociation avec des fournisseurs de gaz dans le cadre d’un renouvellement de contrat ou de la passation d’un nouveau contrat, l’ARC vous recommande de contractualiser assez rapidement.
 
Nous vous rappelons que le site COPRO-GAZELEC, accessible via le Portail de l’Adhérent www.leportaildelarc.fr, est à votre disposition pour lancer des appels d’offres et donc mettre en concurrence les douze fournisseurs référencés par Copropriété-Services, la coopérative technique de l’ARC. Cela doit vous permettre de négocier des réductions d’au moins 10 % par rapport aux tarifs réglementés en vigueur actuellement.