Des extranets « mouchards » fournis par les syndics

Version imprimableEnvoyer par email
Actualités
29/09/2017

Des extranets « mouchards » fournis par les syndics

 
Dernièrement, nous avons publié un article dénonçant comment les syndics obligeaient les copropriétaires à passer par l’extranet de la copropriété pour procéder aux paiements des appels de fonds.
 
L’objectif est de faire en sorte que les copropriétaires soient contraints à un seul mode de paiement, permettant subtilement au syndic de continuer à bénéficier de la trésorerie de ses copropriétés mandantes en indiquant uniquement leurs coordonnées bancaires ( voir article arc-copro.com/c1sv ).
 
Voyons donc une nouvelle dérive réfléchie par les syndics.
  1. Un suivi de l’activité du conseil syndical

A présent, nous avons épinglé des extranets fournis par des syndics qui proposaient de mettre en ligne, dans l’espace « conseil syndical », les comptes rendus de réunion de ce dernier.
 
Si de prime abord cela peut sembler être une bonne idée, permettant à l’ensemble des membres du conseil syndical d’avoir accès en ligne aux décisions prises et d’archiver numériquement leurs procès-verbaux de réunion, cela peut au final s’avérer extrêmement dangereux.
 
En effet, en donnant une possibilité au conseil syndical de mettre dans l’extranet de la copropriété ses décisions, le syndic qui est l’administrateur du site, pourra y accéder.
 
Ainsi, il pourra connaître la stratégie et les décisions prises par le conseil syndical comme, par exemple, le fait de le mettre en concurrence.
 
Cela peut alors entraîner une démotivation du syndic pour gérer la copropriété ou pire, sachant qu’il sera « débarqué », il pourrait facturer à outrance des prestations quitte à ce qu’elles soient illégales ou abusives.
  1. Comment éviter ce piège

Il est clair que le conseil syndical ne doit en aucun cas utiliser l’extranet du syndic et ce, même s’il jure sur la vie de sa carte professionnelle qu’il ne regardera pas les documents téléchargés dans son espace réservé.
L’idéal est donc de faire en sorte que le conseil syndical dispose de son propre extranet, détaché de celui du syndic.
 
Sur cet espace pourront aussi être téléchargés des documents que le conseil syndical aura préalablement mis en ligne, permettant ainsi aux copropriétaires de pouvoir suivre l’activité de la copropriété ou bien d’accéder à des informations nécessaires dans le cadre de la promesse de vente.
 
C’est d’ailleurs dans cet esprit que la coopérative technique de l’ARC a développé un extranet propre au conseil syndical s’intitulant « COPRO NET » qui permet, non seulement un échange d’informations et de documents entre les copropriétaires, mais aussi une possibilité d’archiver l’ensemble des actions et décisions prises par le conseil syndical (voir article www.arc-copro.com/j9qn ).