La fable de l’ARC : l’artisan et la vache à lait

Version imprimableEnvoyer par email
Actions de l'ARC
22/12/2017

La fable de l’ARC : l’artisan et la vache à lait

 
Malgré les nombreux abus et irrégularités commis par les syndics, ces derniers s'étonnent toujours de la virulence de l'ARC, surtout au travers de sa rubrique « abus ».
 
Feraient-ils semblant  de ne pas être conscients des entraves commises vis-à-vis des dispositions légales, règlementaires ou déontologiques et des préjudices que cela entraîne pour les syndicats de copropriétaires ?
 
Ont-t-ils considéré qu’à partir du moment où ils ne sont pas réprimandés, leurs mauvaises pratiques sont entrées dans les mœurs, ce qui expliquerait leur incompréhension devant nos commentaires.
 
Notre association est  pointée du doigt comme " l'empêcheuse de tourner en rond ", gênant leur travail « au profit » ( selon eux)  des copropriétés qu’ils administrent.
 
Au lieu de présenter un énième article argumenté, à l’occasion de ces fêtes de fin d’années, voici une petite fable rédigée par l’ARC que, probablement, l’ensemble des lecteurs comprendra.
 
 
 
L’ARTISAN ET LA VACHE À LAIT
 
Il était une fois un artisan qui avait besoin d’une vache pour tirer sa charrue. Il alla demander à son ami le fermier de lui en prêter une.
 
L’artisan se réjouit, car, outre tirer sa charrue, il découvrit que la vache produisait du lait qui nourrissait maintenant sa famille.
 
Conscient de ces atouts, il l’utilisa non seulement pour sa charrue mais aussi pour produire du lait qu’il vendit, générant ainsi de beaux profits, pendant que la pauvre vache s’épuisait.
 
La vache, qui n’était pas une vache folle, compris qu’elle était devenue la « vache à lait » de l’artisan.
 
Elle alla prendre conseil auprès de son ami le pigeon qui, lui aussi, s’était fait plumer par cet artisan.
 
Le pigeon lui recommanda alors d’aller voir le renArc(d), qui lui dit alors « botte donc les fesses de l’artisan d’un coup de sabot et retourne chez le brave fermier ».
 
Furieux, l’artisan alla voir le renard, lui demandant pourquoi il avait donné ce conseil.
 
Le renard lui rétorqua de ne pas renverser les rôles, sachant que s’il n’avait pas abusé de la vache, elle tirerait toujours sa charrue !  
 
Arc