Le cabinet GRATADE réagit à notre abus : dont acte !

Version imprimableEnvoyer par email
Actions de l'ARC
20/06/2017

Le cabinet GRATADE réagit à notre abus : dont acte !

 
Lorsque nous publions un abus sur notre site internet, l’objet n’est pas d’humilier le cabinet mais bien d’alerter les copropriétaires et les conseillers syndicaux afin qu’ils ne se fassent pas « rouler » par leur syndic.
 
A titre accessoire, nous espérons également que cela permettra au syndic concerné de se remettre en question et de se corriger.
 
Par conséquent, nous sommes toujours prêts à échanger avec les syndics si ces derniers ont fait amende honorable allant même jusqu’à diffuser une information sur notre site internet en ce sens.
 
C’est ainsi qu’à la suite de la parution de l’abus n°4227 (www.arc-copro.com/v7rg)  concernant le cabinet GRATADE, ce dernier nous a envoyé une réponse par mail qu’il est normal de diffuser afin que l’information soit connue du grand public.
  1. Une réponse claire du cabinet GRATADE

Pour mémoire, dans l’abus cité, nous dénoncions le contrat de mandat proposé par ce cabinet qui présentait des clauses abusives qui lésaient le syndicat de copropriétaires.
 
Cela nous avait d’autant plus étonnés que ce cabinet a indiqué en introduction de son contrat qu’il recherchait la confiance du conseil syndical.
 
Ainsi, voici la réponse qu’il nous a envoyée :
 
« Bonjour,
 
Je vois que nous avons l’honneur de faire pour la première fois la une de l’abus de la semaine.
 
Malheureusement le contrat qui vous a été transmis est un ancien contrat et je vous transmets le dernier afin que vous puissiez voir si d’autres abus existe puisque ceux signalez ont fait déjà l’objet de modification depuis plusieurs mois.
 
Cordialement
 
 X GRATADE »
  1. Les évolutions apportées

Nous avons dénoncé quatre abus que le cabinet GRATADE a, a priori, corrigés sur son nouveau contrat type qu’il nous a d’ailleurs transmis.
 
Nous allons donc reprendre les éléments dénoncés et les comparer ensuite avec les nouvelles informations figurant sur son nouveau contrat type.
 
Prestation
Ancien contrat
Nouveau contrat
Commentaire
Pénalités en cas de défaut de la fiche synthétique
0 ,01 €
5 €
A présent, le contrat prévoit un montant de pénalité de 5 euros. Mieux mais encore largement insuffisant. Un coût de 15 euros serait plus cohérent, sachant que ce document reste facile à produire et que le syndic dispose de 15 jours avant que les pénalités ne s’appliquent.
Accueil physique
NEANT
Du lundi au vendredi de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h
Belle évolution, puisque l’ancien contrat ne prévoyait aucun créneau horaire.
Réduction des honoraires en cas d’extranet
0,50 €
50 €
Le montant de réduction a augmenté de cent fois. Néanmoins, ce prix reste bien inférieur à l’économie réalisée par le syndic. Un coût de 20 euros par lot serait plus cohérent.
Tarif immatriculation initiale des copropriétés
1400 € TTC
360 €
Une belle réduction, qui reste toujours trop élevée comparé au temps nécessaire pour réaliser cette tâche (environ une demi-heure) et le coût que pratiquent les notaires, qui est de 25 euros.
 
Satisfait Monsieur de l’ARC ?
 
Pas complètement, sachant que le contrat type présenté par le cabinet GRATADE à toutes ses copropriétés est déjà formaté avec une visite unique de l’immeuble et surtout ainsi qu’une seule réunion avec le conseil syndical.
 
Nous aurions préféré qu’au moins ces deux variables ne soient pas figées mais adaptées en fonction de la copropriété.