Le site changersyndic.net essaierait-il d’utiliser l’image de l’ARC pour faire marcher son business ?

Version imprimableEnvoyer par email
Actualités
04/04/2017

Le site changersyndic.net essaierait-il d’utiliser l’image de l’ARC pour faire marcher son business ?

 
Depuis l’entrée en vigueur du contrat type et l’obligation faite au conseil syndical de mettre en concurrence les contrats de mandats, nous constatons une prolifération de sites internet qui proposent un service d’aide à la recherche de syndics.
 
Bien souvent, il s’agit de sites « miroir aux alouettes » dont le propriétaire est en réalité soit un syndic qui essaye de récupérer une clientèle, soit qui est en relation avec des cabinets qui paient pour obtenir les coordonnées de conseillers syndicaux à la recherche d’un syndic.
 
D’ailleurs, la plupart des copropriétaires sont assez vigilants pour ne pas « tomber dans le panneau », même si certains propriétaires de sites redoublent « d’ingéniosité » et dans certains cas de bêtise pour essayer de tromper la vigilance des conseillers syndicaux.
 
C’est le cas, semble-t-il, du site « changersyndic.net ».
  1. L’ARC, un site « ami »

Ce qui nous exaspère au plus haut point, c’est qu’un  professionnel se serve de notre image pour essayer « d’endormir » les copropriétaires. C’est a priori ce qu’a tenté de faire le site « changersyndic.net » qui, comme son nom l’indique, propose une aide pour trouver un syndic.
 
Pour cela, ce site comporte un lien qui s’intitule « sites en relation » et qui, lorsque l’on clique dessus, conduit sur une page dans laquelle figure la bannière et le logo de l’ARC avec au-dessus la mention « sites amis ».
 
Sous notre bannière, figure un lien indiquant « site de recherche de syndics de copropriété avec recommandation du client » et cela renvoie sur un autre site : « nossyndics.com ».
 
Bref, un joli mélimélo où au final, le seul qui risque d’être abusé est le copropriétaire qui cherche désespérément un syndic compétent.
 
D’ailleurs, voici le mail de l’un de nos adhérents :
 
« Bonjour Madame, Monsieur,
Je me permets de venir vers vous suite à ma recherche d'un nouveau syndic, effectuée par internet.
Lors de la recherche, j'ai essayé le site Changersyndic.net car a priori vous le recommandez (voir : https://www.changersyndic.net/partenaires/ ). C'est donc en toute confiance que j'ai rempli un formulaire pour obtenir des propositions immédiatement, à la suite de quoi je n'ai rien obtenu si ce n'est avoir laissé mes coordonnées personnelles. Peu de temps après, Foncia a tenté de me joindre pour en savoir plus sur ma demande...je suis donc surpris qu'une association comme l'ARC recommande un site en lien avec Foncia, dont la réputation en terme de gestion n'est plus à faire.
Bien cordialement »
  1. L’ARC ne référence aucune société

Soyons clair une bonne fois pour toutes. L’ARC ne référence aucun professionnel, ni sociétés ni syndics.
 
Et pour cause, par le passé, l’ARC a tenté de mettre en place un partenariat avec un cahier des charges en liaison avec des syndics professionnels et cela s’est toujours conclu par un fiasco.
 
La raison en est simple. Le syndic est au début diligent, faisant preuve de professionnalisme et d’honnêteté et ensuite, dès qu’il obtient un portefeuille de copropriétés rentable, il bascule du « côté obscur », privilégiant un gain facile à une politique de qualité de service.
 
Ainsi, pour résumer : nous ne sommes en aucun cas « amis » avec ce type de sites, qui sont de surcroit, bien souvent des « coquilles vides » servant à hameçonner des  copropriétaires.
 
D’ailleurs, ne sachant pas où se situe le siège social de ce site internet, nous lui avons envoyé un mail que voici :
 
« Madame, Monsieur,
Nous avons constaté que sur l’une des pages de votre site internet figure un lien s’intitulant « sites en relation » qui renvoie à une page dans laquelle est mentionné un titre « site amis », présentant uniquement le logo et la bannière de l’ARC.
 
Cela laisse donc penser que nous cautionnons votre site, ce qui est faux et même bien le contraire puisque nous dénonçons ce type de plateformes.
 
Comme vous le savez, nous ne sommes en aucun cas en relation avec votre site, et encore mois « amis ».
 
Cette information est donc mensongère ayant selon nous comme seul objet de détourner la vigilance des copropriétaires et conseillers syndicaux.
 
Par conséquent, nous vous demandons de supprimer notre bannière et notre logo de votre site et vous informons d’ores et déjà qu’une alerte sera diffusée sur notre site internet pour dénoncer cette pratique.
Cordialement,
Émile Hagège
Directeur général de l’ARC