Monsieur de l’ARC, pouvez-vous nous conseiller un bon syndic professionnel ?

Version imprimableEnvoyer par email
Actions de l'ARC
08/12/2017

Monsieur de l’ARC, pouvez-vous nous conseiller un bon syndic professionnel ?

 
Face aux nombreuses carences des syndics professionnels, les conseils syndicaux adhérents à l’ARC nous sollicitent régulièrement pour obtenir une liste de « bons syndics professionnels ».
 
Si cette demande est compréhensible, voyons dans un premier temps pourquoi l’ARC ne référencie aucun syndic ni n’en conseille, pour dans un second temps présenter les outils développés par notre association qui sont mis à la disposition de nos adhérents pour dénicher LE cabinet adapté à la copropriété.

I. L’absence de référencement de syndics professionnels par l’ARC

La position de l’ARC est claire et constante concernant le référencement des syndics professionnels c’est : NON !
 
Autrement dit, l’ARC ne conseille ni ne fournit de liste de syndics professionnels.
 
Cette attitude s’explique pour diverses raisons :
  1. L’ARC souhaiteconserver son indépendance des professionnels de l’immobilier, et en premier lieu des syndics professionnels. Autrement dit, chacun son métier et "les vaches seront bien gardées".
  2. S’il y a certes de mauvais syndics, il ne s'agit pas chercher le "bon" syndic mais le cabinet adapté à la copropriété en fonction de ses besoins et attentes.
  3. Au sein d’une même agence, peut travailler un gestionnaire plus ou moins actif, faisant alors toute la différence sur le sérieux du cabinet.
  4. Il y a fort longtemps, une expérimentation a déjà été réalisée et s’est soldée par échec, sachant qu’après avoir constitué son portefeuille d’immeubles, le syndic recommandé par l’ARC s’est avéré encore plus mauvais que la moyenne.
  5. Bien souvent, le syndic est plus ou moins efficace en fonction également des compétences du conseil syndical à l’assister et à le contrôler dans sa gestion.
Ceci étant, l’ARC a mis à la disposition des conseils syndicaux adhérents à l’ARC un véritable « arsenal » pour leur permettre de trouver LE cabinet de syndic qui répond au mieux à leurs attentes.

 II. Les outils d’assistance développés par l’ARC

Cette assistance se matérialise par divers supports tels que :
 
- les guides et ouvrages : l’ARC a publié une dizaine de guides permettant au conseil syndical de connaître l’ensemble des démarches nécessaires aussi bien en amont qu’en aval pour réaliser un appel d’offres efficace des syndics afin de sélectionner le plus adapté ;
  • des formations et colloques : au cours de l’année, l’ARC organise diverses manifestations (salons, colloques, formations) permettant de faire un point sur les abus et irrégularités constatés dans les contrats de syndic afin d’informer que le conseil syndical soit aguerri sur  les points à contrôler particulièrement ;
  • des outils numériques : l’ARC a développé plusieurs sites internet permettant à ses adhérents collectifs de pouvoir non seulement éditer un contrat type conforme aux besoins de la copropriété afin de le soumettre au syndic prospecté, mais aussi de pouvoir comparer les offres afin d’identifier celui qui sera retenu.
Pour être en mesure de réaliser ce contrat type, les tarifs moyens par prestation sont indiqués grâce à notre observatoire des charges (OSCAR).
 
En conclusion, si un syndic professionnel vous annonce qu’il est référencé, conseillé, estampillé par l’ARC, vous pourrez lui rétorquer que c’est un menteur en lui présentant cet article.