Une baisse des tarifs d’électricité qui va « masquer » des rattrapages tarifaires ! C’est peut-être l’occasion de changer de fournisseur…

Version imprimableEnvoyer par email
Conseils de l'ARC
19/07/2016

Une baisse des tarifs d’électricité

qui va « masquer » des rattrapages tarifaires !

C’est peut-être l’occasion de changer de fournisseur…

 
La CRE (Commission de Régulation de l’Energie) vient de confirmer la baisse, à compter du 1er août 2016, des tarifs régulés d’électricité des clients professionnels et résidentiels disposant d’un contrat dit « bleu » d’une puissance inférieure ou égale à 36 kVA :
  • à hauteur de -1,5% pour les clients dits « professionnels » ce qui concerne la quasi-totalité des copropriétés qui ne sont pas dotées d’un chauffage collectif électrique ;
  • à hauteur de -0,5% pour les clients résidentiels.
 
Il s’agit de la première baisse des tarifs depuis 10 ans résultant de la réforme du mode de calcul des tarifs de l’électricité réalisée en 2014 qui s’appuie sur les coûts de revient de la production d’électricité.
 
La baisse concerne également les contrats jaunes et verts dit « atypiques » d’une puissance souscrite inférieure ou égale à 36 kVA.
 
Cette baisse va compenser les effets du « rattrapage tarifaire » résultant de l’annulation récente par le Conseil d’Etat de l’arrêté du 1er novembre 2014, qui entérinait une limitation de la hausse des tarifs réglementés à 2,5 % au lieu des 5 % préconisés par la nouvelle méthode de calcul. Cette hausse a été jugée insuffisante car la loi en la matière est claire : les tarifs régulés de vente (TRV) de l'électricité doivent impérativement couvrir les coûts de production. Ce rattrapage va représenter une trentaine d’euros environ par foyer sur la base de l’augmentation de 5% qui aurait dû être mise en œuvre.
 
Et ce n’est pas fini ! Un nouveau recours a été déposé par l’ANODE (l’Association des fournisseurs alternatifs), toujours devant le Conseil d'Etat, mais cette fois contre le plafonnement de l'augmentation des tarifs limitée également à 2,5 % par l’arrêté du 1er août 2015 ! Cela concerne une période plus courte mais un nouveau rattrapage de plusieurs dizaines d'euros par ménage est tout de même à craindre. Et il s'additionnerait à celui déjà annoncé.
 
Une solution néanmoins, pour ne plus être victimes de ces rattrapages en série, consiste à changer d'abonnement et opter pour une offre de marché. La fourniture d'électricité aux particuliers n'est plus un monopole d'EDF depuis juillet 2007. 3,85 millions de clients, soit 12 %, ont déjà opté pour cette solution, proposée à la fois par EDF et par les fournisseurs dits « alternatifs ». Ces offres permettent de réaliser d’environ 10% d'économies sur la facture d'énergie, notamment lorsqu'elles sont négociées dans le cadre d’un véritable appel d’offres.
 
Ces offres « alternatives » sont d’autant plus intéressantes que le « principe de réversibilité » autorise depuis 2011 à revenir aux tarifs régulés à n'importe quel moment, offrant aux clients une liberté de choix totale.
 
La coopérative de l’ARC, Copropriété-Services, se tient à votre disposition pour vous aider à consulter plusieurs fournisseurs d’électricité via ses plateformes d’appels d’offres COPRO-GAZELEC et COPRO-DEVIS accessibles depuis le Portail de l’Adhérent à l’adresse suivante : www.leportaildelarc.fr.  
 
Pour toute demande d’assistance, vous pouvez appeler Copropriété-Services
au 01 40 30 42 82 ou envoyer un mail à coproservices@arc-copro.fr.