Une rénovation de plusieurs copropriétés d’un même quartier à partir de la réalisation du Bilan Initial de Copropriété (BIC)

Version imprimableEnvoyer par email
Actions de l'ARC
10/04/2015

Une rénovation de plusieurs copropriétés d’un même quartier à partir de la réalisation du Bilan Initial de Copropriété (BIC)

 
L’ARC est honorée d’avoir comme Président de l’association Monsieur Gérard Andrieux, qui est aussi président d’un conseil syndical ayant réalisé une rénovation ambitieuse de sa copropriété.
Pour cela, le conseil syndical est parti de la démarche élaborée par l’ARC, qui commence par la réalisation d’un Bilan Initial de Copropriété (BIC).
Les résultats ont été tellement spectaculaires que deux copropriétés voisines de ce même quartier ont suivi le mouvement.
 
  1. La démarche du Bilan Initial de Copropriété qui se déploie sur tout un quartier.

En 2012, les travaux de rénovation sont terminés, permettant à l’immeuble de gagner deux classes dans l’étiquette énergétique en passant de E à C.
Grâce aux travaux entrepris, ils ont pu réaliser une économie sur les consommations énergétiques  à hauteur de 40.000 euros par an.
Suite à ce succès, une copropriété mitoyenne de 93 logements s’est aussitôt lancée dans une démarche de rénovation en commençant par la réalisation du Bilan Initial de Copropriété.
 
En 2014, c’est au tour d’une autre copropriété voisine de 68 logements, d’engager des travaux ayant comme ambition d’atteindre le niveau Bâtiment Basse Consommation (BBC), à partir, encore une fois, de la réalisation d’un Bilan Initial de Copropriété.
  1. Qu’est-ce que le Bilan Initial de Copropriété ?

Avant d’entreprendre des travaux ambitieux de rénovation, il est important de connaître à la fois les points faibles et les points forts de sa copropriété. Voilà pourquoi l’ARC a établi une brochure qui permet de réaliser une analyse de sa copropriété, en reprenant les particularités juridiques, financières et techniques de l’immeuble.
 
Ce bilan permet aussi aux conseils syndicaux et aux futurs intervenants, d’avoir une photographie de la copropriété et d’identifier des solutions de rénovation à la réalité de l’immeuble.
 
Le BIC a aussi comme vocation de déterminer si la copropriété est assez mûre pour engager des travaux de rénovation.
En effet, si la copropriété présente un taux d’impayés important, il est clair qu’il est prématuré d’engager ne serait-ce qu’un audit, mais qu’il est plutôt préférable de réduire dans un premier temps les impayés.
 
  1. Les consultations du BIC

L’ARC propose à ses adhérents collectifs des consultations spécialisées pour étudier le BIC qui doit être rempli préalablement par le conseil syndical.
Cette analyse permettra de mettre le doigt où ça fait mal.
Pour télécharger le BIC, cliquez sur le lien suivant www.arc-copro.com/tgbc.
 
Vous pouvez également poser des questions au pôle Energie, Rénovation, Eau en envoyant un mail à contact@copropriete-services.fr.
 
Vous pouvez également solliciter un rendez-vous en suivant les dispositions décrites par la note accessible à l’adresse suivante :www.arc-copro.com/i1fw.