Un syndic professionnel qui donne une leçon de professionnalisme aux grands groupes de syndics

Version imprimableEnvoyer par email
Actualités
20/07/2018

Un syndic professionnel qui donne une leçon de professionnalisme aux grands groupes de syndics

 
 
Nous avons publié le 25 mai dernier un article sur notre site internet s’intitulant : « L’ARC recherche syndic motivé pour collaborer avec le conseil syndical ».
 
L’objectif est de vérifier si certains syndics professionnels, qui se présentent comme irréprochables et d’une éthique sans faille, sont prêts à entrer dans une démarche de qualité.
 
Sans surprise, même si cet article a été lu et relu par les professionnels et leurs chambres, nous n’avons eu que peu de sollicitations.
 
A vrai dire, une seule…
 
Voyons cela plus en détail.

I. Un syndic qui s’engage

L’ARC a élaboré une première trame de charte de qualité qui précise les principales obligations qu’a le syndic vis-à-vis du conseil syndical.
 
Ces obligations sont assorties de pénalités que devra supporter le syndic en cas de manquement. (Voir article : Le protocole d'engagement du syndic professionnel envers le conseil syndical. Pourquoi ? Comment ?)
 
Un syndic professionnel (dont nous taisons le nom, voir point suivant) a proposé cette charte aux conseils syndicaux de ses copropriétés mandantes.
 
Voici un extrait du protocole qu’il propose à ses clients :
 
 

II. Un engagement à vérifier et à promouvoir

Tout d’abord, nous ne pouvons que nous lever et saluer cette dynamique qui consiste à s’engager vis-à-vis du conseil syndical pour instaurer un climat de confiance qui se traduit par une responsabilisation du syndic.
 
Nous allons bien évidemment poursuivre la réflexion avec ce syndic et vérifier le sérieux de cette démarche et du cabinet afin, s’il le souhaite, d’indiquer son nom sur notre site internet.
 
Néanmoins, soyons clairs et sans équivoque, il ne s’agit en aucun cas d’une recommandation et encore moins d’un référencement d’un cabinet de syndic professionnel par notre association.
 
En effet, l’ARC ne recommande aucun cabinet de syndic, sachant que bien souvent, après avoir étoffé largement leur portefeuille d’immeubles, ils deviennent encore plus mauvais que la moyenne.
 
Nous reviendrons sur cette démarche innovante d’un cabinet indépendant qui met une claque à l’ensemble de la profession, démontrant que lorsqu’on veut de la qualité, on peut le faire !