GIEP : victoire totale de l’ARC et de son ex-Directeur général

Version imprimableEnvoyer par email
Mardi, 26 Mai, 2015

GIEP : victoire totale de l’ARC et de son ex-Directeur général

 
 
Suite à la parution sur notre site internet de plusieurs abus concernant le cabinet GIEP, ce dernier a assigné l’association pour propos diffamatoires  (début  2014 – www.arc-copro.com/4pid).
 
Il a sûrement cru que ce moyen intimiderait l’association pour qu’elle ne diffuse plus d’articles sur ses pratiques abusives.
 
C’était ne pas connaître la pugnacité de notre association, qui a alors redoublé de vigilance, en publiant l’intégralité des abus réalisés par ce syndic.
 
Le 26 mars 2015, l’ex Directeur de l’ARC (Monsieur DHONT) a donc expliqué au juge l’objet de l’Association et l’intérêt de nos articles, illustrant ainsi le contre-pouvoir que nous entendons exercer face à des syndics puissants.
 
La semaine dernière, la Justice nous a donné gain de cause en relaxant l’association et en considérant que « l’ARC avait poursuivi un but légitime, à savoir la défense de l’intérêt général, que par ailleurs la GIEP n’avait pas démenti ses erreurs et que même si le ton est vif, il n’excède pas les limites reconnues dans ce domaine. Enfin, la prudence n’est pas nécessairement requise lorsque le sujet est d’intérêt général ».
 
Les motifs de la décision rendue reflètent exactement l’objet de l’Association, qui a pour but de freiner, voire d’éradiquer, les abus (et les excès) des syndics.