ABUS N° 3165 - RIF : comment nous avons fait économiser 4 570,67 euros à nos adhérents

Version imprimableEnvoyer par email
Abus
30/05/2012

ABUS N° 3165 - RIF : comment nous avons fait économiser 4 570,67 euros à nos adhérents

I. Menteur comme un arracheur de dents

 

Faudra-t-il inventer le proverbe : « menteur comme un vendeur d’extincteurs » ?

 

Des adhérents d’un immeuble livré fin 2006 dans les Hauts de Seine viennent de recevoir (via leur syndic qui n’aurait JAMAIS dû leur transmettre ce devis s’il avait le moindre respect de ses clients) le courrier suivant :

 

« Selon l’arrêté du 31 janvier 1986, relatif à la protection contre l’incendie des bâtiments d’habitation, l’Article 101 « le propriétaire ou le cas échéant, la personne responsable désignée par ses soins, est tenu de faire effectuer, au moins une fois par an, les vérifications des installations concourant à la sécurité et doit pouvoir le justifier par la tenue d’un registre de sécurité ».

 

En application de la Norme NF S61-759 Compil d’août 2008, applicable depuis septembre 2011, nous vous proposons une vérification quinquennale comprenant 1 un contrôle hydraulique en régime d’écoulement des colonnes sèches qui doit être effectué au moins une fois tous les cinq ans (ci-joint extrait de la réglementation en vigueur). Page 17 point 4.9.3. ».

 

Et suivait un devis à 4 570,67 euros pour 4 colonnes !!!

 

II. La question de nos adhérents

 

Nos adhérents sont des gens subtils et ont évidemment senti le coup fourré :

 

« Bonjour l’ARC,

 

Nous venons de recevoir - voir en attachement - un devis de la société RIF qui a l'entretien annuel de nos systèmes de sécurité incendie et qui nous suggère très fortement  de procéder tous les 5 ans (c'est notre cas : immeuble livré fin 2006) à un test réglementaire hydraulique (détail de la référence à la législation citée par RIF non joint comme très souvent !) de nos 4 colonnes sèches.

Nous avons l'impression que RIF pousse un peu à la dépense...

 

Mes 2 questions :

1- Devons-nous vraiment faire ce test cette année ? Que dit la loi exactement ?

2- Le coût est-il normal à votre avis ?

 

Merci pour vos commentaires 

Bien cordialement

 

J........ ».

 

III. La réponse : « Évidemment l’essai hydraulique à 4 500 euros n’est –dans le cas présent - PAS obligatoire, et le prix est exorbitant »

 

La tentative de RIF est doublement inacceptable :

 

  1. aucune NORME ne s’applique dans le cas de cet immeuble ; AU-CUNE !

 

  1. pire : cet immeuble a cinq ans. Imagine-t-on que des colonnes qui viennent d’être révisées à l’extérieur (ce qui est le cas) puissent être « fuyardes au bout de cinq ans ? ».

 

Le comportement de RIF inadmissible.

 

IV. Pour finir : huit fois la cotisation annuelle à l’ARC

 

Avec cette simple question, nos adhérents ont gagné huit fois la cotisation annuelle du conseil syndical.

 

Et dire que certains adhérents (heureusement rares) résilient leur adhésion pour, disent-ils, « gagner 200 euros ». Pôvres !