Identifier les problèmes les plus urgents : faire son BIC

Version imprimableEnvoyer par email
Conseils de l'ARC
25/09/2015

Identifier les problèmes les plus urgents : faire son BIC

 
Comme la plupart des copropriétaires, vous êtes probablement confronté à de nombreux problèmes : hausse des charges, rénovation du bâti ou des installations du fait du vieillissement progressif de l’immeuble, inconfort des logements, perte de la valeur de votre patrimoine, inquiétudes concernant les nouvelles ou futures obligations.
 
Il peut être difficile de savoir par où commencer, et dans quel ordre avancer. C’est pour cela que nous recommandons de commencer par faire un bilan rapide de la copropriété pour contrôler un certain nombre de points essentiels, et vérifier la « bonne santé » de la copropriété.
 

I.À quoi sert le Bilan Initial de Copropriété ?

Le Bilan Initial de Copropriété (BIC) constitue une première étape incontournable afin d’identifier les problèmes les plus urgents. Le BIC est essentiel, car il permet au conseil syndical de se mobiliser pis de mieux comprendre sa copropriété, ses forces et ses faiblesses, ses dynamiques. Grâce à cela, le conseil syndical, mais aussi le syndic ou ceux qui assistent le  conseil syndical, vont pouvoir repérer rapidement ce qu’il faut améliorer ou corriger dans la gestion et le fonctionnement de la copropriété, et mettre en place ces améliorations ou corrections (avant même de se lancer dans un éventuel audit). C’est ce qu’on appelle la phase de mise à niveau.
 
 
C’est donc une démarche en 3 trois étapes :
  1. Mobiliser le conseil syndical et le syndic
  2. Avoir une vue d’ensemble de la copropriété et des priorités à traiter
  3. Rétablir un bon fonctionnement de la copropriété

II.Remplir faire le BIC

Le livret du BIC est complété par le conseil syndical. Vous le trouverez disponible gratuitement sur le site de l’ARC.
 
Que vous trouviez les questions faciles ou non, faites le BIC à plusieurs. Cela permet à partir d’un travail très simple de commencer à impliquer et à souder le conseil syndical autour de l’approche « projet ».
Il est important que vous expliquiez aux copropriétaires les raisons pour lesquelles vous vous lancez dans le Bilan initial de copropriété. Cela leur permettra de commencer à prendre conscience qu’ils vivent dans une copropriété qui évolue dans le temps, à la fois au niveau « physique » (dégradation progressive du bâti et des équipements), au niveau de la valeur (de vente ou de location), et par comparaison aux autres immeubles (bâtiments neufs très performants et confortables, bâtiment du secteur social rénovés avant d’être mis en copropriété, etc.). Et de comprendre que, pour maintenir ou améliorer le niveau actuel de la copropriété, il est nécessaire d’anticiper, et d’entreprendre un certain nombre d’actions, à commencer par ce Bilan initial de la copropriété.
 
Remplir le Bilan initial de copropriété ne devrait pas vous poser de difficultés particulières, mais si vous ne trouvez pas de réponse sur un point, n’hésitez pas à laisser ce point de côté pour compléter le reste. Nous vous aideront à trouver la réponse aux questions qui vous posent problème.

III.Élaborer le plan d’action

Une fois le BIC complété, prenez, avec plusieurs membres du conseil syndical, un rendez-vous avec un accompagnateur de l’ARC (par téléphone au 01.40.30.42.82 ou adressez-nous un mail à energie-eau@arc-copro.fr).
 
L’accompagnateur analyse les données du BIC et vous aide à définir des actions sources d’économies et de meilleure gestion. Il vous aide à établir le plan d’action de mise à niveau (si besoin).Cette mise à niveau de la copropriété peut concerner :
  • le fonctionnement des instances : syndic, conseil syndical et assemblée générale ;
  • la maîtrise des impayés ;
  • la maîtrise des charges, et en particulier la maîtrise des consommations d’énergie et d’eau ;
  • la question du financement prévisionnel d’éventuels travaux à venir : compte séparé, fonds travaux ;
  • la mobilisation des copropriétaires autour d’un gros projet.
Pour chaque thème, l’accompagnateur de l’ARC propose des outils à utiliser pour atteindre les objectifs. L’accompagnateur oriente vers les méthodes et outils adaptés aux thèmes sur lesquels la copropriété doit se mettre à niveau. Les outils sont de différents types : formations et ateliers, articles et guides, outils sur internet, etc. Dans le cadre de l'adhésion à l'ARC, la plupart des services (OSCAR, Copro-gaz, etc.) sont gratuits. C’est ainsi un véritable parcours sur mesure qui est défini pour la copropriété.
 

IV.Que faire après le BIC ?

Une fois la copropriété « à niveau », vous êtes prêts pour aller plus loin. Cela passera certainement par l’établissement d’un audit global (technique et énergétique) afin d’identifier, de choisir, hiérarchiser et planifier les travaux dont la copropriété a besoin. Vous trouverez ici notre article expliquant comment nous pouvons vous accompagner dans votre projet de rénovation (Voir notre article « Préparer et réaliser un audit efficace »).
 
Pour toute question, par rapport à cette démarche, n’hésitez pas à contacter notre pôle Chauffage-Rénovation-Eau au 01.40.30.42.82 ou adressez-nous un mail à energie-eau@arc-copro.fr.