Remplacement des chaudières individuelles : les solutions existent

Version imprimableEnvoyer par email
Actualités
21/03/2017

Remplacement des chaudières individuelles : les solutions existent

 
 
De nombreuses copropriétés sont chauffées grâce à une chaudière individuelle gaz ou une chaudière collective gaz ou fioul et sont donc concernés par la nouvelle directive européenne Éco-conception sur les dispositifs de chauffage.
 
Comme nous l’avions déjà évoqué à travers cet article, cette directive impose des nouvelles exigences (rendements minimaux, limitation des émissions de polluants…) et certains types de chaudières ne sont plus disponibles sur le marché depuis le 26 septembre 2015. Les exigences seront encore renforcées à partir du 26 septembre 2018. Dans la plupart des cas, ces changements n’ont pas d’impact et les copropriétés pourront changer leur matériel sans problème.
 
  1. Rappel du problème initial
Nous avions pointé une situation de blocage dans le cas où les chaudières individuelles des logements sont raccordées à un unique conduit de fumées correspondant aux chaudières atmosphériques classiques (type B1).
 
Source : Xpair
 
Quand nous avions rédigé notre article, ces chaudières ne respectaient pas les exigences prévues pour septembre 2018 et en cas de remplacement, elles ne pouvaient être changées par des chaudières de même type. Elles ne pouvaient être changées que par des chaudières à condensation ou des chaudières « Bas NOx », et les solutions disponibles n’étaient pas satisfaisantes :
 
  • Changer le conduit unique existant par un conduit compatible avec les nouvelles chaudières plus performantes (mais non compatible avec les chaudières « ancienne génération ») : cela implique de changer en même temps toutes les chaudières individuelles de l’immeuble. « Impensable en copropriété » !
  • Mettre en place un conduit individuel adapté aux nouvelles chaudières pour chaque logement : ce n’est pas toujours possible (percement en façade, pas assez de place pour l’évacuation des fumées …).
  • Passer au chauffage électrique : cela est plus coûteux et beaucoup moins confortable. Il faut éviter cette solution. En effet on ignore souvent la complexité et les coûts « cachés » d’une solution « électrique » : changement de puissance du compteur individuel, mais aussi du compteur de la copropriété, changement des réseaux électriques des colonnes montantes, etc. pour une solution de chauffage coûteuse et moins confortable.
  1. Les solutions existent enfin
Les constructeurs ont fort heureusement pris en main ce sujet et ont mis au point une chaudière de type B1, compatible avec ces conduits, et qui respecte les exigences de la nouvelle directive européenne : il n’y aura donc plus de situation de blocage en cas de remplacement de chaudière pour les copropriétés équipées de chaudières individuelles gaz raccordées à un conduit unique de fumées.
 
Pour des informations plus techniques à ce sujet, nous vous invitons à consulter cet article de Batirama (d’autres constructeurs ont depuis sorti des modèles compatibles avec la future réglementation).
 
N’hésitez pas à nous consulter à ce sujet ou sur toute autre question en contactant le pôle Chauffage-Eau-Rénovation par téléphone lors de nos permanences ou prenez rendez-vous au 01 40 30 42 82.