Mise à jour des statuts des ASL : il faut être très clair et éviter les pièges…

Version imprimableEnvoyer par email
Jeudi, 14 Novembre, 2013

Mise à jour des statuts des ASL :

il faut être très clair et éviter les pièges…

 
 
 
Oui, nous le redisons :
  1. Il est à la fois très dangereux de ne pas avoir mis à jour ses statuts d’ASL ou d’AFUL (exemple : impossibilité de poursuivre les débiteurs).
  2. Il est cependant - malgré ce que vous diront certains avocats ou syndics - très simple et très peu coûteux de le faire dès maintenant.
Nous constatons, en effet, que beaucoup de professionnels poussent abusivement les ASL et AFUL à engager des frais importants :
  • mise sous administration judiciaire coûteuse (avec frais d’avocat) ;
  • puis réalisation à grands frais de nouveaux statuts et déclaration par l’administrateur judiciaire.
Or, il suffit :
  1. De lire le guide gratuit (pour les adhérents collectifs de l’ARC) :
 
 
  1. De modifier les quelques points qu’il faut obligatoirement modifier dans les statuts (au besoin en posant quelques questions à l’ARC).
  2. De faire valider ces modifications par une assemblée générale de l’ASL ou de l’AFUL.
  3. Puis de faire publier ces statuts modifiés via la Préfecture (dont les employés sont très efficaces et très ouverts sur ces sujets).
 
Voilà. Si maintenant vous avez encore des problèmes, un conseil : relisez cet article…