ABUS 3482 Baisse des charges : quand NEXITY oublie de faire dans la réalité ce qu’il promet dans sa publicité : trois exemples concrets

11/07/2013 Abus Abus

ABUS 3482 Baisse des charges :

quand NEXITY oublie de faire dans la réalité ce qu’il promet dans sa publicité : trois exemples concrets

   
  • La baisse des charges, non seulement c’est bien, mais c’est ce que nous pratiquons au quotidien et avec beaucoup d’efficacité avec nos adhérents.
 
  • NEXITY en vient (enfin) à promettre la baisse des charges de copropriété dans sa publicité. C’est bien, mais ce serait encore mieux SI NEXITY ne faisait pas aujourd’hui, dans les faits, le contraire.
  Trois exemples :  
  1. Surfacturation volontaire et répréhensible : la direction générale de NEXITY a obligé ses troupes à appliquer des tarifs de prestations particulières qui peuvent être jusqu’à 38 % supérieurs à ce qui était prévu dans leurs contrats.
Voir notre article spécial « indigné » à ce sujet et notre lettre de mise en demeure à la direction générale dans l’abus numéro intitulé : « NEXITY : vaste tromperie volontaire sur le prix facturé des « états datés » » (voir : www.unarc.fr/yweh)  
  1. Des cabinets NEXITY continuent à ne pas calculer les intérêts de retard malgré :
 
  • la loi ;
  • le contrat NEXITY ;
  • l’arrêté du 20 mars 2010 ;
  • les décisions prises par les assemblées générales.
  Dans certaines copropriétés (pourtant moyennes) gérées par NEXITY cela peut atteindre plusieurs milliers d’euros  [voir www.unarc.fr/jtiu] donc augmenter les charges générales d’autant.  
  1. NEXITY, comme tous les syndics, a un mal fou à assumer financièrement ses erreurs de gestion. Dans une copropriété à Paris de 450 lots, le préjudice va peut-être atteindre 160.000 euros suite à l’accumulation de plusieurs fautes. Pour l’instant NEXITY fait le mort [voir abus n° 3462 : www.unarc.fr/d49i
  Alors NEXITY, baisse des charges ? C’est simple : remboursez d’abord ; le reste... on s’en charge avec nos adhérents.     La semaine prochaine nous consacrerons un article à la publicité de NEXITY concernant la baisse des charges et montrerons que ce n’est précisément... que de la publicité.