ABUS 3485 NEXITY : « 60 Millions de consommateurs » n’y va pas avec le dos de la cuillère...

11/07/2013 Abus

ABUS 3485 NEXITY : « 60 Millions de consommateurs » n’y va pas avec le dos de la cuillère...

    Oui, « 60 Millions de Consommateurs » épingle NEXITY dans son numéro de juillet 2013 suite aux révélations faites par l’ARC.   Voici un extrait de l’article de « 60 Millions » :   « C’est quoi ces hausses chez NEXITY ?   « Chez NEXITY comme ailleurs, le prix de l’état daté, rempli par le syndic lors de la vente d’un appartement, est mentionné au contrat annuel.   Mais chez le n°3 Français, ce tarif peut augmenter dans la plus parfaite opacité.   Dans le grand Ouest, le tarif adopté par les assemblées générales s’élevait à 340 €. Trop peu, selon NEXITY, qui a décidé de la porter discrètement à 435 € en janvier 2012, avec effet immédiat.   Les propriétaires vendeurs ont été donc facturés à un tarif qui n’était pas celui du contrat voté [soit + 28 % !!!]. Les gestionnaires scrupuleux qui hésitaient à l’appliquer, ou qui procédaient à des avoirs, se sont fait remonter les bretelles par leur direction dans une note interne. Dur métier ».   Au fait, NEXITY mis en cause par l’ARC à ce sujet il y a déjà trois semaines, ne répond pas. Et nous qui pensions - comme disait NEXITY - « qu’on allait voir ce qu’on allait voir »...