ABUS 3491 Ascensoristes : curieuse mise en concurrence

18/07/2013 Abus Abus

ABUS 3491 Ascensoristes : curieuse mise en concurrence

  On nous a adressé un dossier qui nous a laissés très, très perplexes.   I. L’histoire   Cela se passe dans une copropriété gérée par le syndic « Cabinet Albertini ». Un bureau d’études fait un appel d’offres de mise en sécurité d’un ascenseur ; résultat de l’appel d’offres :  
  Montants présentés à l’Assemblée
DRIEUX 59 074.70 €
OTIS 53 211.10 €
MISTRAL 57 491.10 €
KONÉ 57 563.86 €
  Nos adhérents protestent ; résultat de cette « protestation » :  
  Montant après négociation
DRIEUX 39 000.00 €
OTIS 39 519.48 €
MISTRAL 40 326.00 €
KONÉ 53 227.00 €
    II. Que s’est-il passé ?   Oui, on se demande ce qui s’est passé ?   Comment DRIEUX a-t-il pu passer de 59 074.70 € à 39 000.00 € ?   A-t-il eu vent (et par qui, en tout cas pas par le conseil syndical) des nouvelles offres des autres ?   En règle générale comment peut-on avoir de telles baisses rien que parce qu’un conseil syndical adhérent à l’ARC a protesté :  
  • 33,9 % pour DRIEUX ;
  • 25,7 % pour OTIS ;
  • 29,8 % pour MISTRAL ;
  • 7,5 % pour KONE.
  Comment peut-on faire confiance à des bureaux d’études qui regardent ainsi « passer les trains... » ?   On vous laisse avec toutes ces questions.