ABUS 3780 : Philippe BRIAND va encore plus loin : les cabinets CITYA se mettent illégalement au service d’une des sociétés unipersonnelles de Monsieur BRIAND, Saint-Pierre Assurance

Version imprimableEnvoyer par email
Abus
02/10/2014

ABUS 3780 : Philippe BRIAND va encore plus loin :

les cabinets CITYA se mettent illégalement au service d’une des sociétés unipersonnelles de Monsieur BRIAND,

Saint-Pierre Assurance

 
  1. Rappel

 
Nous avons - à plusieurs reprises - expliqué comment Philippe BRIAND utilisait les cabinets du groupe CITYA dont il est président-directeur général pour alimenter les caisses de sa société unipersonnelle Saint-Pierre Assurance.
 
Aujourd’hui, nous allons montrer que notre « PDG soi-disant diffamé » par l’ARC peut aller beaucoup plus loin dans l’affairisme et les pratiques illégales.
 
  1. Transfert d’assurance occulte

 
Un certain nombre de conseils syndicaux viennent, en effet, de nous apporter la preuve :
 
  1. que leur cabinet CITYA avait résilié - sans aucune information préalable ; ni décision d’assemblée générale ; ni de conseil syndical - leur contrat d’assurance multirisque immeuble ;
 
  1. que ces mêmes cabinets avaient confié à la société unipersonnelle de Philippe BRIAND - Saint-Pierre Assurance - le soin de replacer ces contrats (sachant qu’un courtier touche en commission jusqu’à 25 % des primes d’assurances), là encore sans aucune information ni autorisation de l’assemblée générale, ceci au mépris des dispositions légales d’ordre public (articles 39 d’ordre public du décret du 17 mars 1967 plus article 18 de la loi du 10 juillet 1965).
 
  1. Et, en plus, parfois des augmentations de primes

 
Plus scandaleux encore : ne se contentant pas de ce transfert illégal (toujours, sans information ni autorisation de l’assemblée ou du conseil syndical) au profit de Philippe BRIAND, les cabinets peuvent signer des contrats d’assurance plus coûteux.
 
Vous êtes sceptiques ? Voici - à titre d’exemple - le cas d’une copropriété de Royan : le conseil syndical nous a apporté l’ensemble des preuves qui permet d’établir ceci :
 
  • la prime d’assurance avait été de 2.035,70 € à la MATMUT ;
  • CITYA a contracté chez Saint-Pierre Assurance (à Tours !) un contrat de 2.453,18 € ;
  • le conseil syndical s’est aperçu lui-même du changement en contrôlant les comptes.
 
Cherchez l’erreur (les erreurs !).
Si vous aussi vous êtes aussi concernés par ce changement d’assurance (courtier ou compagnie) au profit de Saint-Pierre Assurance, n’hésitez pas à nous adresser votre témoignage.
Nous reviendrons très vite sur ce sujet et très singulier.