ABUS N° 3257 - ISTA et les répartiteurs de frais de chauffage : « moins 5,34 % dit un de nos adhérents et pas moins 20 %... »

03/10/2012 Abus Abus

ABUS N° 3257 - ISTA et les répartiteurs de frais de chauffage : « moins 5,34 % dit un de nos adhérents et pas moins 20 %... »

  On sait que la société ISTA continue à se prévaloir d’une étude que nous avions qualifiée à l’époque d’« escroquerie » (en attendant vivement mais en vain d’être assignés pour propos diffamatoires) et ose toujours écrire dans ses communiqués de Presse et ses plaquettes publicitaires que les répartiteurs de frais de chauffage induisent une économie de 20 %. Selon les gens « sérieux », on est très loin du compte, la moyenne étant plutôt de 10 %, soit deux fois moins. Un président de conseil syndical adhérent à l’ARC vient d’ailleurs d’écrire à ISTA pour rectifier les chiffres : 12,08 % d’économie en énergie et - une fois pris en compte les frais (ISTA plus honoraires de syndic) : seulement 5,34 %. Oui 5,34 % soit quatre fois moins que ce qu’annonce ISTA. Cela n’empêchera sans doute pas ISTA et certains syndics de continuer à vendre du vent. Au fait, avez-vous lu notre guide gratuit : « Les répartiteurs de frais de chauffage : oui ou non ? ». Voici quelques extraits du courrier de notre adhérent à ISTA : « Nous avons un gain de 12,08 % du coût 2011 corrigé, mais il est inférieur aux pourcentages annoncés dans vos dépliants (20 %). (...) De surcroît, après déduction du contrat ISTA, et des honoraires du  syndic pour traiter les données des répartiteurs de frais de chauffage, le gain net retombe à 8 372,41 €, soit 5,34 % seulement du coût 2011 corrigé. Or, vos dépliants font l'impasse des frais de contrat ISTA et des honoraires supplémentaires de syndic, alors que c'est ce gain net qui intéresse les copropriétés ». Hé oui : 12,08 % ce n’est pas 20 % et 5,34 % sa s’en éloigne encore plus ! A noter : d’autres adhérents viennent de nous informer qu’en appliquant les conseils que nous donnions dans notre guide sur le « Bilan Energétique Simplifié » c’est 17,8 % d’économies qu’ils avaient obtenus en 2012 et ceci sans aucun investissement et aucun honoraire supplémentaire du syndic. Nous reviendrons sur ce cas la semaine prochaine.