ABUS N° 3265 ISTA : à la fois peu honnête et peu fiable

Version imprimableEnvoyer par email
Abus
18/10/2012

ABUS N° 3265 ISTA : à la fois peu honnête et peu fiable

 
L’histoire qui suit prouve non seulement qu’ISTA est une société aux pratiques peu honnêtes (ce que son inadmissible formule de révision annuelle des prix prouve à l’évidence depuis un moment - voir abus numéro  2264, 2543 et 3049 -), mais aussi peu fiable.
 
Lisez le témoignage qui suit et qui nous rend non seulement fiers de nos adhérents, mais aussi fiers de notre capacité à les conseiller efficacement.
 
« Bonjour,

Ayant pris connaissance du dossier "Comment ISTA fait pour contourner les indices et comment récupérer les sommes payées en trop" à  la rubrique  "Comment faire, Comment ça marche ? ", sous-rubrique "eau", de la zone Adhérents de votre site et de l'abus n°2264, j'ai relevé les montants payés depuis 2005 au titre de notre contrat de "location, entretien et relevé des compteurs d'eau", ce qui m'a permis de constater, à l'instar du syndic bénévole qui a signalé cet abus, des augmentations anormales des sommes payées à savoir :

 
2005
2006
2007
2008
2009
2010
2011
2012
Facture ISTA/CIS
8 359,42 
8 540,59 
8 731,04 
8 923,31 
9 159,15 
9 449,64 
9 747,69 
10 137,50 
Evol (A/A-1)
 
2,17%
2,23%
2,20%
2,64%
3,17%
3,15%
4,00%
Oui, 4 % tout rond en 2012.

Notre syndic n'a retrouvé dans les archives de son prédécesseur (remercié en avril 2009) qu'un contrat signé à l'époque (très exactement le 1/3/2004) par le prestataire (en l'occurrence, CIS-Schlumberger), mais pas par le syndic ; il a donc réclamé à ISTA la version signée par les 2 parties ; ISTA a prétendu ne plus la retrouver et lui a donc tout simplement proposé un nouveau contrat.
Comme par hasard, la formule de révision du contrat initial qui était :
P = P0(0,125+0,475 PSDA/PSDA0 +0,40 ICHTTS/ICHTTS0)
a été remplacée, dans la proposition ISTA, par la suivante :
Pn= Pn-1(0,6 ICHT IMEn/ICHT IMEn-1 + 0,4x1,0275)
C'est-à-dire que non seulement les 12,5% de partie fixe ont été supprimés, mais surtout que 40% de notre contrat augmente systématiquement de 2,75% et ceci quelle que soit l'évolution des indices !
Bien évidemment et comme vous nous le recommandez, nous allons demander à notre syndic de réclamer à ISTA le remboursement du trop perçu au titre de la nouvelle formule ; pouvez-vous, SVP, nous aider à calculer ce trop-perçu.
Nous sommes bien évidemment intéressés par vos interventions auprès de la DGCCRF dénonçant cette pratique et avons demandé à notre syndic de ne pas signer le contrat proposé par ISTA ceci d'autant plus que nous ne sommes pas satisfaits du tout des prestations de ce fournisseur (trop nombreux compteurs signalés "lecture  impossible" à chaque relevé, compteurs jamais relevés, compteurs qui "tournent à l'envers" : consommation négative, ....etc....).
Merci par avance pour votre aide.
Bien cordialement.
A...... ».
 
Et oui, chez ISTA il y a les compteurs qui tournent à l’envers et des compteurs (tarifaires) qui tournent un peu trop vite.
 
Tous à vos calculettes.
 
À noter : à nouveau on nous signale qu’ISTA s’obstine à appliquer une TVA à 19,60 % là où la TVA devrait être de 7 %.
 
Comme dit l’autre : « perseverase diabolicum ».