Contrats de travail des Gardiens : 47,5 heures par semaine et pas plus !

10/04/2015 Dossier conseils

Contrats de travail des Gardiens :

47,5 heures par semaine et pas plus !

  Les contrôleurs de comptes et de gestion de l’ARC continuent à relever des anomalies lorsqu’ils vérifient les contrats de travail des gardiens. Elles concernent en particulier l’amplitude de travail hebdomadaire des gardiens qui ne peut plus être supérieure à 47,5 heures depuis le 26 novembre 2014.   Nous reprenons donc ici notre article sur le sujet du 8 décembre 2014.   Cette réduction d’amplitude résulte de l’avenant n° 84 du 23 mai 2014 à la convention collective nationale des gardiens, concierges et employés d’immeubles (n° 1043) qui a été étendu par arrêté du ministère du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social en date du 13 novembre 2014 (JORF du 25).   Précisons que les gardiens d’immeubles, salariés nécessairement logés et appartenant à la catégorie B selon la définition de la convention collective, sont exclus de toute référence horaire et travaillent selon une amplitude horaire dans laquelle ils effectuent des tâches.   Cette amplitude journalière, coupée par un temps de repos, pouvait atteindre treize heures. Ainsi, du lundi matin au samedi midi, le total pouvait atteindre cinquante heures.   Il s’agissait de cinquante heures de présence, et non de cinquante heures de travail effectif.   L’avenant n° 84 précité a diminué ce total de cinquante heures d’amplitude de travail, pour le ramener à quarante-sept heures et trente minutes.   Cette réduction doit être répartie à raison d’une demi-heure chaque jour du lundi au vendredi, sauf accord des parties pour une autre répartition. L’avenant précise, bien que cela ne soit pas repris dans le texte modificateur de l’article 18-3 de la convention collective, que cette réduction ne concerne que les gardiens qui totalisent aujourd’hui plus de quarante-sept heures et trente minutes d’amplitude.   Comme tous les gardiens ont des amplitudes de travail contractualisées, les syndics doivent établir des avenants aux contrats de travail, pour ramener les amplitudes supérieures à quarante-sept heures et trente minutes à cette limite, applicable depuis le 26 novembre 2014.   Attention : c’est l’employeur, et lui seul dans le cadre de son pouvoir d’organisation du travail, qui décide comment appliquer la réduction de l’amplitude de travail (matin, soir, fin de matinée, début d’après-midi, etc.), modification des conditions de travail que ne peut pas refuser le gardien.   En pratique, le syndic doit demander l’avis du conseil syndical avant d’établir l’avenant, puisque le conseil syndical a une mission légale d’assistance et de contrôle du syndic. En effet, le conseil syndical est le mieux placé pour savoir quand et comment réduire l’amplitude de travail du gardien.   Précisons que toutes les autres limitations restent en vigueur (notamment l’amplitude maximale de treize heures par jour avec un repos de quatre heures ainsi que le repos simultané du « mari et de l’épouse »).   Pour avoir plus d’infos sur la gestion du personnel en copropriété vous pouvez vous référer au guide pratique « La Gestion du personnel en Copropriété » (Edition 2013-14 €).   Si vous souhaitez poser des questions, vous pouvez le faire en adressant un mail à contact@arc-copro.fr