A COMPTER DU MARDI 29 JANVIER 2019, LA NOUVELLE ADRESSE DE L'ARC EST AU 7 RUE DE THIONVILLE, 75019 PARIS

Heureux parisiens : comment obtenir un arbre … dans votre cour commune !

Version imprimableEnvoyer par email
Actions de l'ARC
21/09/2018

Heureux parisiens : comment obtenir un arbre … dans votre cour commune !  

 
La Mairie de Paris, dans le cadre de sa politique de bio diversification, cherche à développer les plantations à Paris. Pour cela, elle a lancé depuis fin 2017 un dispositif qu’elle vient d’élargir, dénommé : « Un arbre dans mon jardin ».
 
Pour permettre une meilleure diffusion de l’information, et sachant que nous avons de très nombreux adhérents parisiens, elle a invité l’ARC à une conférence de presse mercredi 12 septembre dans ses locaux de l’Hôtel de Ville.
 
Ce dispositif a pour but de développer au mieux les espaces verts dans le secteur privé, d’inciter les habitants de Paris à végétaliser leurs périmètres et de rendre ainsi plus agréable leur cadre de vie.
 
La ville se propose de fournir un certain nombre d’espèces et entre autre : l’érable, l’orme ou des espèces fruitières telles le pommier ou le poirier.

I. Les étapes

La Mairie de Paris dispose d’une fameuse réserve d’arbres dans le cadre de sa pépinière, ce qui lui permet de proposer chaque année la distribution de certaines essences dès lors que l’espace pour les accueillir est suffisant.
 
Initialement limité à 5 arbres par demande, le nombre est maintenant illimité.
 
Il s’agit concrètement d’offrir la plantation de jeunes arbres d’une taille pouvant aller jusqu’à deux mètres, sur terre ou le cas échéant sur dalle (par la pose d’arbres en pot suffisamment grand pour pouvoir permettre leur croissance).
 
Le propriétaire ou le syndicat des copropriétaires devra en faire la demande sur le site de la ville, en remplissant un formulaire qu’il trouvera à cette adresse :
 
Il lui faudra décrire le projet et envoyer en pièces jointes photo(s), croquis ou plan.
 
Par la suite, le service de l’Arbre et des Bois de la Mairie de Paris prendra contact avec le demandeur et fixera une date de visite sur site afin d’étudier l’espace exploitable, l’exposition, les espèces déjà plantées et proposer ainsi des arbres correspondant au mieux possible à l’environnement de la copropriété.
 
Des conseils d’entretien seront également dispensés au moment de cette visite.
 
Le service de la Mairie de Paris prend tout en charge, à savoir l’étude préalable d’implantation, les travaux de plantation et bien évidemment les arbres !
 
La période de plantation allant de fin-novembre à mi-mars, les demandes devront être formulées, pour cette année 2018, avant le mois de novembre.
 
A défaut, il est possible d’anticiper pour l’année prochaine.

II. Qui peut être candidat ?

Ce dispositif est limité aux heureux parisiens qui ont la chance de disposer d’une surface telle que jardins et cours communes, à savoir les particuliers, les bailleurs sociaux mais également les syndicats des copropriétaires.
 
Ainsi, les copropriétés peuvent en faire la demande via leur syndic.
 
L’action peut également être à l’initiative du conseil syndical ou même de locataires faisant leur demande auprès de leur bailleur.
 
Enfin, ceux qui ont un droit de jouissance sur jardin ou cour commune peuvent également faire la démarche.
 
En tout état de cause, l’arbre ayant vocation à être pérenne, sa plantation dans une copropriété devra faire théoriquement l’objet d’une demande d’autorisation préalable en assemblée générale.
 
A cette fin, des plaquettes d’information seront délivrées par la Mairie de Paris et pourront être idéalement joints à la convocation (art. 11 de la loi du 10 juillet 1965) pour pleine information.
 
En effet, le syndicat des copropriétaires, s’il souhaite bénéficier de ce dispositif, devra en contrepartie s’engager à entretenir par un arrosage adapté et un éventuel élagage lesdits arbres et signer la charte d’engagement située à la fin du formulaire en ligne.
 
Dans la continuité de cette démarche, la Mairie de Paris va prochainement proposer aux parisiens la possibilité d’installer « Un nichoir pour les moineaux ».
 
Nous vous tiendrons bien évidement informés !