L’ARC et la SEM Energie Posit’If

09/01/2014 Actions Action

L’ARC et la SEM Energie Posit’If

  Pour aider les copropriétés à voter des projets de rénovation énergétique qui soit à la fois ambitieux ET finançables, la Région Ile-de-France a mis en place avec de nombreux partenaires (dont les Caisses d’Épargne) une Société d’Économie Mixte (SEM). L’ARC travaille avec cette SEM depuis de nom de nombreux mois et incite ses adhérents à utiliser ses services. Pour cela, néanmoins, il faut être prêt. Notre directeur répond à quelques questions d’un journaliste à ce sujet.      On en parle :      Bruno  Dhont,   Directeur  de   l'Association  des       Responsables  de Copropriétés (ARC), à l’origine du       site www.Coproprieterre.fr           Quelles sont les attentes/besoins des copropriétés en matière de rénovation énergétique ?   En règle générale, les copropriétaires sont tout simplement en attente d'un meilleur confort immédiat. Ils trouvent bien sûr que les charges de chauffage sont trop élevées, mais ont peur de se lancer dans des gros travaux et se contentent d'un changement de chaudière quand elle est en fin de vie et d'un changement de fenêtres. La durée de possession moyenne d'un logement en copropriété est de 7 ans. La réflexion sur le long terme n'est donc pas forcément naturelle. Toutefois, pour assurer le confort de leur logement, il leur est indispensable de disposer de toutes les informations nécessaires pour faire face aux grands chantiers dits « obligatoires » dont l'audit énergétique obligatoire qui concerne les copropriétés de plus de 49 lots (principaux et annexes), donc de plus de 20 logements (en général) qui ont le chauffage collectif. Les copropriétés ont, dans ce cas, tout simplement besoin d'être suivies et aidées pour savoir à qui confier leur audit et quoi en faire... Quelles aides votre association propose-t-elle aux copropriétés ?   Pour aider les copropriétés à réaliser leur audit énergétique par exemple, et ce dans les meilleures conditions, l'ARC a mis en place une stratégie et un outil simple : ne pas réaliser d'audit sans au préalable avoir réalisé son propre auto bilan, que nous appelons Bilan Initial de Copropriété (BIC). Effectivement, il est indispensable pour la copropriété de connaître ses forces et faiblesses, de connaître son positionnement et de savoir quelles questions poser aux auditeurs. Cela passe notamment par la réalisation d'un Bilan Initial de Copropriété (BIC). Le cahier du BIC est téléchargeable gratuitement sur le site de l'ARC arc-copro.fr). L'objectif est simple, il s'agit de faire le point sur les fondamentaux et de délimiter ce que la copropriété doit faire et quelles actions elle est capable d'entreprendre. Cela mobilise la copropriété et permet de démarrer. Énergies POSIT’IF a d'ailleurs repris à son compte cette méthode de mobilisation de la copropriété, au service de la rénovation. Que peut apporter Énergies POSITIF?   Pour nous, Énergies POSIT’IF est un outil de dynamisation du marché. Conformément à notre logique de Bilan Initial de Copropriété, Énergies POSIT’IF ne va intervenir qu'auprès des copropriétés en demande et ayant déjà avancé dans leur audit énergétique. Pour leur permettre de se lancer dans une rénovation énergétique ambitieuse, Énergies POSIT’IF propose un programme qui s'articule de la manière suivante : aide au financement, mobilisation de subventions, obtention des économies d'énergie maximum qui seront réinjectées sous la forme de financement et enfin contrôle des professionnels intervenant tout en obtenant le maximum de résultat en termes énergétiques. Énergies POSIT’IF propose donc une réponse adaptée aux copropriétés qui s'inscrit dans la suite de la démarche initiée par l'ARC pour les aider et les incitera réaliser leur bilan énergétique, notamment à travers le bilan initial de copropriété. Nous soutenons totalement cette démarche ».