A COMPTER DU MARDI 29 JANVIER 2019, LA NOUVELLE ADRESSE DE L'ARC EST AU 7 RUE DE THIONVILLE, 75019 PARIS

Loi CHATEL et loi HAMON : les copropriétés sont toujours protégées, quoi qu’on vous dira

Version imprimableEnvoyer par email
Actualités
06/03/2014
Loi CHATEL et loi HAMON :
 les copropriétés sont toujours protégées, quoi qu’on vous dira
 
 
La loi HAMON vient - reprenant en cela une jurisprudence européenne - de préciser que la notion de « consommateurs » - dans les textes du Code de la consommation - ne concernait QUE les personnes physiques.
 
Partant de là, certaines sociétés - les plus « indélicates » - en ont vite conclu que la loi CHATEL (autrement dit l’article L 136-1 du Code de la consommation) ne s’appliquait PLUS aux copropriétés.
 
Erreur, « chères », « très chères » sociétés. Car l’article L 136-1 - complété en 2008 suite à l’action de l’ARC - vise les consommateurs ET les « non-professionnels ».
 

Or un syndicat de copropriétaires - comme une association -  1901 est un « non-professionnel » et ceci même si la gestion en est confiée à un professionnel, comme la Cour de Cassation l’a rappelé (voir : La Cour de Cassation confirme définitivement la position de l’ARC : la loi CHATEL s’applique bien à tous les syndicats de copropriétaires » : www.unarc.fr/gf6i).  

 
Conséquence : la loi CHATEL continue et continuera de s’appliquer aux copropriétés et méfiez-vous de ceux qui vous diront le contraire…