Monsieur Philippe BRIAND, PDG de CITYA et actionnaire unique de Saint-Pierre Assurance, nous répond enfin

31/10/2013 Actions et Actus

Monsieur Philippe BRIAND, PDG de CITYA et actionnaire unique de Saint-Pierre Assurance, nous répond enfin       Suite à notre lettre ouverte à Philippe BRIAND (voir : www.unarc.fr/ggaf) nous avons reçu trois semaines après une réponse de Monsieur Philippe BRIAND, réponse à laquelle nous avons, à notre tour, dû répondre (décidément, quand les syndics « répondent », ils répondent toujours de façon bien approximative - voir la GIEP (abus 3552 : www.unarc.fr/mqkh)  -. Curieux, non ?).   I. La réponse de Philippe BRIAND   CityA IMMOBILIER Association des Responsables de Copropriété 29, rue Joseph Python 75020 PARIS Tours, le 11 octobre 2013 Madame La Présidente, Monsieur Le Président,     J'ai bien reçu votre lettre ouverte du 17 septembre dernier. J'ai mis quelque temps à vous répondre et je vous prie de bien vouloir m'en excuser par avance. En effet, en cette période de refonte de la législation concernant les lois qui régissent l'activité immobilière en France et après mûres réflexions, il me semblait intéressant de profiter de cet instant pour construire de nouvelles bases de relations entre les adhérents que vous représentez et les clients et l'entreprise que je dirige.   Vous nous mettez en cause dans vos rubriques sur Internet et vos différents courriers, de manière un peu caricaturale et souvent agressive et ces articles créent dans nos équipes et chez nos clients des réactions un peu disproportionnées et je ne peux que le regretter.   Si mon souhait est d'avoir à cœur l'intérêt de nos clients et être à la tête d'une entreprise avec des collaborateurs qui veillent au respect des valeurs et de la déontologie de nos métiers, nous restons perfectibles et nous pouvons commettre des erreurs, nous aussi.   Pour toutes ces raisons, je suis à votre écoute.   Concernant l'objet principal de votre courrier : l'assurance PNO (Propriétaire Non Occupant), comme son nom l'indique, cette assurance est réservée aux propriétaires bailleurs afin de compléter leur couverture en cas de vacance du bien ou d'absence d'assurance habitation prise par le locataire. C'est un sujet récurrent en gérance mais aussi en copropriété puisque selon l'assurance souscrite par l'immeuble, les copropriétaires bailleurs sont plus ou moins bien protégés, et cette assurance PNO vient les garantir dans leur droit en cas de sinistre. Je vous confirme que nous proposons en toute transparence différents types d'assurances (multirisque immeuble, habitation, PNO, Garantie Loyers Impayés) à l'ensemble de nos clients. Nous avons négocié à cette occasion auprès des compagnies avec lesquelles nous collaborons des intercalaires avantageux et spécifiques à nos métiers, chaque client conservant naturellement son libre choix de souscription.   J'avoue ne pas voir en quoi nous enfreignons une quelconque déontologie en les proposant à nos clients qui apprécient ces offres. Je peux vous assurer que nous respectons ces clients et que nous sommes tout à fait dans la continuité de notre métier en proposant des produits et avantages fort de la taille de l'entreprise et ses activités.   Je pense que nous avons des points communs : l'intérêt que nous portons à ce métier, notre indépendance et le fait que je pratique et ai pratiqué chacun des métiers qui composent l'activité de CITYA. Ils ne peuvent que nous permettre de trouver ensemble une démarche constructive.   Je vous prie de recevoir, Madame La Présidente, Monsieur Le Président, l'expression de ma considération distinguée. Le Président Philippe BRIAND ».     II. La réponse de l’ARC    Monsieur Philippe BRIAND, Président CITYA IMMOBILIER 36 rue Charles Gille 37000 Tours   Paris, le 23 Octobre 2013   Monsieur le Président,   Nous vous remercions de votre réponse du 11 octobre dernier à notre lettre « ouverte » du 17 septembre 2013 concernant le mélange des genres relatif au placement d’assurance P.N.O. par vos cabinets CITYA à l’occasion des assemblées générales, ceci pour le compte de la société de courtage Saint-Pierre Assurance dont vous êtes l’associé unique.   Nous employons le terme de réponse par correction puisqu’en fait vous ne répondez pas :  
  • comment est-il possible qu’en tant que syndic de copropriété vous adressiez avec les convocations (et donc aux frais des copropriétés) des publicités pour une assurance « bailleur » souscrite auprès d’une autre société ?
  • comment est-il possible que vous demandiez à vos cabinets de syndic de récupérer les chèques auprès des copropriétaires intéressés, chèques qu’ils demandent, par ailleurs, de libeller au nom de ces mêmes cabinets ? 
  • comment est-il possible que vous ne précisiez nulle part les liens qui existent entre CITYA et Saint-Pierre Assurance et - surtout - le type de liens ?
  Votre étonnement concernant nos interrogations est lui-même pour nous une source de profonde surprise.   Allez-vous - demain - adresser, avec les convocations aux assemblées générales, des publicités concernant la réalisation de changement de fenêtres dans les logements via la société « Saint-Machin Travaux » dont vous serez l’associé unique, par exemple, ceci avec la même... facilité.   Est-il possible que vous ne compreniez pas combien ce « mélange » des genres est choquant déontologiquement et peu admissible.   Par ailleurs vous vous dites surpris par les articles que nous sommes obligés de publier pour informer et protéger les copropriétaires sur les diverses atteintes au droit que nous avons relevées concernant votre groupe.   Dernier exemple en date : une des employées d’un de vos cabinets, vient non seulement d’assister à une assemblée générale porteuse de quatre pouvoirs, mais vient de se faire élire au conseil syndical, ceci au mépris et de l’article 22 d’ordre public du décret de 1967 et de l’article 21, lui aussi d’ordre public.   Dans l’espoir de recevoir de votre part une vraie réponse à toutes les questions posées dans le présent courrier et nos nombreux articles concernant votre groupe, nous vous prions de recevoir, Monsieur le Président, l’assurance de nos salutations distinguées.    Fernand Champavier                                                               Marie Noëlle AMBLES Président de l’ARC                                                                        Présidente de l’UNARC.   Copie : FNAIM, commission d’éthique et de déontologie ».  

Mots clés associés

CITYA
assurance copropriété
conflits d'intérêts
déontologie
syndics - assureur