Oscarsyndic : un outil au service des adhérents de l’ARC

Version imprimableEnvoyer par email
Actions de l'ARC
04/05/2018

Oscarsyndic : un outil au service des adhérents de l’ARC

 
À plusieurs reprises, nous avons expliqué que les honoraires de base n’étaient pas le seul élément à contrôler dans le contrat type.
 
En effet, bien souvent, pour récupérer une copropriété le syndic est tenté de proposer un montant du forfait de base peu élevé, pour ensuite se rattraper sur le coût des prestations complémentaires, supplémentaires ou privatives.
 
Pour cela, l’ARC a mis au point un outil internet performant « Oscarsyndic » permettant de mieux éclairer le conseil syndical sur la réelle « pertinence financière » du contrat de mandat du syndic en place, ou bien de ceux prospectés.

I. Un outil comparatif des honoraires

Par le biais de sa coopérative technique : « COPROPRIETE-SERVICES », l’ARC a développé ce nouvel outil qui permet de comparer les principaux honoraires indiqués dans le contrat de syndic, par rapport aux tarifs moyens constatés sur un panel de plus de 4 000 contrats.
 
L’objectif est double :
  • vérifier si le contrat est compétitif;
  • identifier les prestations qui présentent un coût exorbitant et qu’il faudra négocier.

II. Une étude particulièrement instructive

Un président du conseil syndical d’une petite copropriété nous a envoyé son analyse, réalisée à partir de la plateforme internet : « OSCARSYNDIC » qui est accessible à partir du portail de l’adhérent www.leportaildelarc.fr
 
Voici donc l’analyse à partir de la proposition de contrat établie par le cabinet SARL AAA Saint-Pierre :
 
 
Eh oui, à l’exception des tarifs de la mise en demeure ou de la constitution du dossier remis à un auxiliaire de justice, l’ensemble des coûts des prestations proposées est largement supérieur à la moyenne.
 
Ceci étant, attention, le prix n’est pas tout, et ne doit en aucun cas être le seul critère de choix, car le « pas cher » peut revenir « très cher » si le travail est bâclé ou inexistant.
 
Après avoir étudié les tarifs, il faudra donc analyser le professionnalisme du syndic.
 
Un cabinet sérieux et réactif mérite amplement des honoraires plus importants.
 
Vous savez à présent comment analyser les coûts des prestations mentionnés dans les contrats de syndic d’autant qu’une nouvelle version de cet outil vient d’être mise en ligne afin de prendre en compte de nouvelles prestations comme l’immatriculation des copropriétés.