Un prix du gaz qui va exploser du fait des taxes gouvernementales même si le prix de la molécule reste stable

Version imprimableEnvoyer par email
Actualités
20/11/2018

Un prix du gaz qui va exploser du fait des taxes gouvernementales même si le prix de la molécule reste stable

 
Depuis début 2017, le prix du MWh de gaz naturel a augmenté de 30 % comme l’indique la courbe ci-après.
 
 
A cette évolution due en partie à l’augmentation du prix de la molécule résultant d’interactions géopolitiques, il faut y rajouter la forte croissance de certaines taxes et en particulier de la TICGN (Taxe Intérieure de Consommation du Gaz Naturel), la contribution climat-énergie (taxe carbone) de la ressource gaz dont l’évolution est décidée par le Gouvernement dans le cadre des lois Finances annuelles.
 
Voyons cela plus en détail.

I. Un prix du MWh qui est remonté au niveau de 2014

Comme l’indique la courbe ci-dessus, les prix du MWh avaient diminué d’environ 30% entre 2014 et fin 2016 mais depuis début 2017, les tarifs sont repartis à la hausse et dépassent même légèrement ceux de début 2014 du fait d’une forte augmentation du prix de la molécule de gaz mai aussi d’une explosion du montant par MWh de la TICGN.
 
Et même si le prix de la molécule se stabilisait, la facture de la consommation de gaz ne pourrait qu’augmenter comme le démontre le paragraphe suivant.

II. Une Taxe Intérieure de Consommation sur le Gaz Naturel qui explose depuis 2014

En 2018, les taxes sur le gaz représentent environ 1/3 du montant total de la facture et la TICGN en représente 20 %. Cette proportion devrait s’accroître au cours des prochaines années pour atteindre 30 % en 2022.
 
Pour l’année 2018, la Taxe Intérieure de Consommation du Gaz Naturel (TICGN) a augmenté de 43,07 % par rapport à 2017 ce qui représente une augmentation de 8,6% de la facture totale.
 
D’ici 2022, l’augmentation devrait être de 172,4 % ce qui constituerait une augmentation de près de 50% du montant total des factures de gaz par rapport à 2017.
 
Ainsi, depuis avril 2014, date de fin de l’exonération de la TICGN aux copropriiétés, la taxe est passée de 1,27 € à 16,02 € par MWh soit une augmentation de 1 161,04 % !!!
 
Voici donc l’évolution enregistrée et prescrite par la loi Finances 2018.
 
 
L’ARC va donc saisir le Gouvernement sur cette hausse inadmissible sachant qu’elle aura un impact direct sur le premier poste de charge de copropriété, le chauffage qui représente 1/3 des charges de copropriété.

III. Recommandations de l’ARC

L’ARC met à la disposition des copropriétés son service de groupement d’achats géré par la coopérative de l’ARC, COPROPRIETE SERVICES.
 
Elle vous recommande de mettre en concurrence les offres de fourniture de gaz et d’électricité en utilisant la plateforme d’appels d’offres COPRO-GAZELEC accessible via le Portail de l’Adhérent.
Et pour le fioul, vous pouvez vous adresser au secrétariat de Copropriété Services en téléphonant au 01 40 30 42 82 ou en envoyant un mail contact@copropriete-services.fr.
 
Pour toute demande d’assistance ou de comparaison de devis, vous pouvez solliciter le service ASTRE (Assistance Technique des Responsables de Copropriété) en envoyant un mail à coproservices@arc-copro.fr.