LE BIB : BILAN INITIAL DU BATI

Technique
ARC (NATIONALE)
Public
Conseil Syndical
Syndic non professionnel

En parallèle du suivi de la gestion de la copropriété ou du contrôle des comptes, il est essentiel pour le conseil syndical d’avoir une connaissance exacte sur l’état de santé du bâti et des éléments indissociables.

En effet, l’entretien de la copropriété, et surtout de ses équipements, doit être une préoccupation majeure du conseil syndical.

Cela est justifié par deux raisons essentielles :

  • Très peu de conseillers syndicaux et encore moins de copropriétaires ont une réelle vision sur l’état du bâti. Ce manque de connaissance ne permet pas de mettre sérieusement en place un plan de financement adapté aux besoins de la copropriété. Ils se contentent souvent des 5 % obligatoires du fonds travaux, qui sont dans la plus part des cas largement insuffisants.
  • La politique de l’autruche qui consiste à occulter la réalité des travaux d’entretien ou de réhabilitation à réaliser dans la copropriété entraîne au final un vieillissement du bâti et de ses équipements, ce qui induit non seulement une surconsommation énergétique (matériaux moins performants ou façade dégradée sujette à infiltration), mais aussi un manque d’esthétique des parties communes qui peut entraîner une perte de la valeur du bien.

Voilà pourquoi l’ARC a mis au point un nouveau service qui consiste à réaliser un Bilan Initial du Bâti (BIB).

I. L’objet du BIB

L’intérêt premier de réaliser un BIB n’est pas forcément d’inciter à la réalisation de travaux de rénovation énergétique mais d’avoir un état du bâti et de ses principaux équipements.

Ainsi, à la suite d’une visite réalisée par un expert diplômé en architecture, pour chacun des éléments visités sera indiqué un état technique, auquel s’ajoutera une indication sur les potentielles améliorations thermiques.

De plus, une information essentielle sera fournie, à savoir s’il est nécessaire de réaliser une intervention urgente, permettant ainsi d’établir une hiérarchisation des travaux à réaliser au sein de la copropriété.

Le compte-rendu de la visite se fera sur un support écrit, élaboré spécifiquement pour permettre aussi bien aux syndics, conseillers syndicaux et copropriétaires de comprendre rapidement et simplement l’état des lieux de leur copropriété et les actions à mener.

Pour avoir plus d’informations sur le support remis, vous pouvez cliquer sur le lien suivant : Un nouveau service d’assistance pour faire un bilan de l’état du bâti.

II. Un diagnostic rentable en priorité pour les petites et moyennes copropriétés

La difficulté majeure de ce type de diagnostics est généralement le coût important qu’il représente, interdisant aux petites copropriétés de pouvoir les réaliser.

L’ARC a donc réfléchi à ce problème de fond en proposant une étude avec un coût ajusté en fonction du nombre de lots qui composent la copropriété.

Ainsi, un immeuble de moins de 50 lots pourra réaliser cette étude pour un coût inférieur à 3 000 euros (2 700 euros) et pour une copropriété de moins de 10 lots, pour un coût de 1104 euros TTC.

Ce diagnostic entre dans le cadre de l’assistance au conseil syndical prévue à l’article 27 du décret du 17 mars 1967 puisqu’il s’agit d’apporter une meilleure connaissance sur l’état du bâti.

Pour avoir plus de renseignements sur ce diagnostic ou pour enclencher l’étude, il vous suffit de contacter la Coopérative Technique de l’ARC au 01 40 30 42 82.