ABUS 3657 Honoraires pour placement des fonds : des tarifs gravement abusifs qui persistent

20/03/2014 Abus Abus

ABUS 3657 Honoraires pour placement des fonds : des tarifs gravement abusifs qui persistent

    Avec les contrats qui « tombent » pour les assemblées générales 2014 se confirme un des abus tarifaires de la part des syndics les plus agaçants et les plus lourds de conséquences : le fait que de nombreux syndics gros, moyens ou petits (CITYA,  FONCIA, GIEP…) continuent d’appliquer des honoraires exorbitants en cas de placement des fonds : 1,20 % des sommes placées (ceci même si la somme n’est placée que pendant trois mois) ce qui fait, une fois sur deux, cela coûte plus cher aux copropriétaires que cela ne leur rapporte d’intérêts bancaires.   Outre le fait que ces honoraires n’ont aucune justification, comme nous l’avons déjà expliqué (voir par exemple notre article :  abus 3566 « Les honoraires abusifs souvent 1 à 1,2%) des syndics sur les fonds placés sur le livret A » ils ont une conséquence redoutable (c’est d’ailleurs leur fonction) tout simplement dissuader les copropriétaires de placer leur trésorerie et de créer spontanément des fonds travaux…   Ainsi les syndics peuvent-ils continuer à placer la trésorerie des copropriétés ou les avances (dont les avances travaux) à leur seul profit.   Nous avons décidé de faire de ce problème un de nos (nombreux) axes d’actions 2014…   En attendant, allez chez les rares syndics qui pratiquent des prix corrects ou qui acceptent de négocier et lisez notre article : « Honoraires corrects de placement des fonds : le cabinet LANGLOIS à l’honneur ».    

Mots clés associés