L’ARC saisit le ministre chargé de la Ville et du Logement

Version imprimableEnvoyer par email
Actions de l'ARC
07/12/2018

L’ARC saisit le ministre chargé de la Ville et du Logement

 
Que ce soit notre Observatoire PAtrimonial des Copropriétés (OPAC) ou celui des charges (OSCAR), la dernière catastrophe survenue à Marseille ou les plans d’action successifs annoncés par le Gouvernement, l’ensemble démontre l’urgence de se pencher sérieusement sur le fonctionnement des copropriétés.
 
En effet, les difficultés sont nombreuses, entraînant un blocage dans l’administration des copropriétés, ce qui induit différentes conséquences néfastes comme l’absence de travaux sur le bâti ou les équipements collectifs ou encore l’augmentation des impayés.
 
La solution ne se trouve pas dans une nouvelle surenchère d’obligations à l’égard du syndicat des copropriétaires mais dans une réflexion globale qui permet de mettre sur la table l’ensemble des freins rencontrés dans les immeubles privés.
 
C’est dans ce sens que nous avons saisi le nouveau ministre de la Ville et du Logement, M. Julien Denormandie, nommé lors du dernier remaniement ministériel du 16 octobre 2018, pour obtenir une réunion de travail.
 
Voici donc le courrier qui lui a été envoyé :
 
« Objet : Demande d’entretien de travail
 
Monsieur,
 
En tant que Directeur Général de la principale association nationale représentative des intérêts des syndicats des copropriétaires - comptant plus de 12 000 copropriétés adhérentes - je me permets de vous solliciter pour obtenir une réunion de travail.
 
En effet, depuis trente ans, notre association travaille d’arrachepied pour faire évoluer la gestion des copropriétés qui rencontrent de nombreux problèmes dans leur administration, ce qui freine notamment la rénovation du bâti.
 
Cette situation devient particulièrement préoccupante sachant que les charges de copropriété augmentent de manière effrénée, provoquant une évolution des copropriétaires débiteurs et du montant des impayés.
 
Ce constat est confronté à l’obligation d’entretien des immeubles nous imposant d’engager une réflexion globale sur le fonctionnement des copropriétés implantées sur le territoire français.
 
Les thématiques sont nombreuses et étroitement liées comme le statut du syndic, l’interaction des différents acteurs de la copropriété, le vote des travaux et la tenue de l’assemblée générale, les possibilités d’emprunt…
 
L’ensemble de ces sujets est à la hauteur des enjeux que doivent affronter les immeubles privés qui sont la rénovation du bâti et des équipements collectifs ainsi que la transition énergétique, auxquelles se greffe la mixité sociale.
 
C’est dans ce cadre que l’ARC a réalisé diverses études afin d’analyser l’état des copropriétés en vue de comprendre les différents blocages rencontrés pour dégager des pistes de réflexions, voire des solutions pour insuffler une nouvelle dynamique dans les copropriétés.
 
Nous vous sollicitons donc pour obtenir une réunion de travail afin tout d’abord de nous présenter et ensuite de vous exposer brièvement les grandes lignes de notre plan de redressement qui concernent l’ensemble des immeubles privés.
 
Je vous prie de croire, Monsieur, en ma haute considération.
 
 
 
Emile HAGEGE,
Directeur Général de l’ARC »