ABUS N° 4252 : Promesse d’économies de charges : FONCIA devrait commencer à toiletter son contrat

Version imprimableEnvoyer par email
Abus
14/07/2017

ABUS N° 4252 : Promesse d’économies de charges : FONCIA devrait commencer à toiletter son contrat

 
Nous sommes toujours fascinés lorsqu’un syndic s’engage à réduire les charges de ses copropriétés mandantes alors que bien souvent, l’augmentation des dépenses est due soit à un laxisme de sa part, soit à des l’imputation de factures abusives voire illégales, y compris concernant ses honoraires.
 
Voyons donc le contrat type du groupe FONCIA, qui en page introductive « s’engage pour la maîtrise de vos charges de copropriété » afin de vérifier s’il n’existe pas de leviers d’économies. 
  1. Un coût d’immatriculation à un prix exorbitant

A plusieurs reprises, nous avons dénoncé le coût prohibitif facturé par des cabinets du groupe FONCIA pour l’immatriculation initiale des copropriétés.
 
Pour mémoire, ce syndic facture jusqu’à 1410 euros cette prestation lorsque la copropriété est composée de plus de 200 lots principaux, alors que cette tâche ne prend qu’une trentaine de minutes/. Voir : www.arc-copro.com/pe7c. Par conséquent, le coût devrait être au maximum de 80 euros, ce qui est déjà cher payé.
 
Voici donc une première source d’économie substantielle que l’on soumet à FONCIA.
  1. Le coût de réduction des honoraires en cas d’externalisation des archives

FONCIA propose un coût de réduction de ses honoraires en cas d’externalisation des archives allant de 13.50 € à  22 €, et ce peu importe le nombre de lots qui composent la copropriété.
 
Or, dans le cas où l’assemblée générale décidait de faire appel à une société d’archivage, le coût que devrait supporter la copropriété serait alors entre 5 et 8 euros par lot.
 
A titre d’exemple, pour une copropriété de 50 lots, le coût serait alors entre 250 et 400 euros.
 
Par conséquent, la réduction des honoraires proposés par le groupe FONCIA est bien loin de compenser la nouvelle charge que devra supporter le syndicat de copropriétaires.
 
Voici donc une nouvelle piste de réflexion qui consisterait à faire en sorte que les réductions des honoraires proposées par FONCIA soit au moins égales voire supérieures à la facture de la société d’archivage, sachant que le syndic ne sera plus responsable en cas de perte des archives.
  1. Une copie des documents à des prix indécents

Alors que la photocopie coûte au maximum 10 centimes la page, le groupe FONCIA facture jusqu’à 50 euros la copie des diagnostics techniques ainsi que la copie du carnet d’entretien.
 
Même en supposant que ces documents présentent une trentaine de page, voire même une cinquantaine de pages le coût ne devrait pas excéder les 10 euros.
 
Comme on le constate les perspectives d’économies, ne serait-ce que sur le contrat de ce syndic, sont très importantes et même au-delà de cette démonstration puisque nous n’avons pas abordé le tarif horaire, le coût des prestations particulières ou encore la réduction des honoraires en cas de dispense d’extranet.
 
Nous espérons que le groupe FONCIA prendra d’un bon œil cet article puisque maintenant, il sait comment agir pour réduire de manière importante les charges de ses copropriétés mandantes.
 
Nous attendons donc de voir les mesures qui seront prises.